Chimay : "Ne surtout pas perdre notre maternité"

Chimay : "Ne surtout pas perdre notre maternité"
Chimay : "Ne surtout pas perdre notre maternité" - © Tous droits réservés

Les inquiétudes se ressentent dans les couloirs de l'hôpital de Chimay (le Centre de Santé des Fagnes). D'ici un an, les dirigeants devront choisir avec quels autres hopitaux il voudront collaborer en priorité. C'est la réforme imposée par Maggie De Block : créer des réseaux d'hopitaux pour collaborer, être plus performants, offrir une meilleure offre de soins. Oui mais à Chimay, on a très peur de voir certains services disparaitre dans cette réforme. Les patients devraient donc aller à Charleroi. À une heure de voiture.

Cindy est au monitoring pour surveiller si le bébé va bien. La naissance est prévue dans deux semaines et cette maman habite à dix minutes de l'hôpital. Allez à Charleroi ce serait beaucoup plus loin pour elle. "D'autant que je n'ai pas de voiture et les transports en commun vers Charleroi c'est la galère." La nuit dernière justement, une femme est arrivée en catastrophe. Le bébé descendait rapidement et en siège. Position potentielement dangereuse. Florence Bossuroy est la Sage femme en chef. Pour elle, "sans la maternité de Chimay, elle ne serait jamais arrivée à temps dans une structure hospitalière. Elle aurait accouché dans une voiture avec un bébé en siège. Et puis ce n'est pas que pour les urgences. Ici on a développé des liens avec les médecins généralistes et les sages femmes se déplacent à domicile après la naissance. Les mamans peuvent nous appeler. C'est tout ça qu'il ne faudrait pas perdre."

Les 150.000 Wallons du Sud de Charleroi ont aussi droit à des soins de qualité

La maternité n'est pas menacée tout de suite mais avec la mise en réseau, les gros hôpitaux carolos ou namurois pourraient vouloir la récupérer ainsi que  d'autres services. Pour le docteur paul Colson directeur médical, ce serait une erreur fondamentale. " Les gros hôpitaux pourraient vouloir récupérer cette patientèle chez eux parce que la tendance actuelle est à l'ambulatoire, aux soins à domicile, à la diminution du nombre de jours d'hospitalisation. Donc ils se retrouvent avec des chambres vides. Mais les 150.000 Wallons du Sud de Charleroi ont aussi droit à des soins de qualité"

Alors s'associer avec les Carolos ou avec les Namurois, c'est une question technique qu'il va falloir trancher. Mais l'enjeux ce sera surtout de garder à Chimay des services utiles, comme cette maternité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK