Chimay-Baileux : le "lait des Pachîs" cesse ses activités

Illustration
Illustration - © Belga - Olivier Papegnies

L’expérience lancée il y a trois ans dans la Botte du Hainaut avait tout pour plaire et pour fonctionner. Il s’agissait de mettre en place un réseau local de production de lait frais. Mais, même si le concept se place tout à fait dans l’air du temps, il n’a pas réussi à s’imposer et, aujourd’hui, ses gestionnaires jettent l’éponge.

En 2010, suite à la crise du lait, des producteurs de la région de Chimay lançaient, via leur coopérative Coferme, une filière courte de distribution de lait frais. Leur objectif était de limiter les intermédiaires entre producteur et consommateur et ainsi augmenter la rentabilité des producteurs de lait.

L'idée était pourtant bonne pour les initiateurs du lait des Pachîs : mettre en place un circuit court de distribution de lait frais et dégager, grâce à cela, un prix du lait correct pour les producteurs.

Il fallait penser à tout et le mettre en oeuvre :
* créer l'espace de stockage
* respecter la chaîne du froid
* convaincre une clientèle assez importante.

Le défi était de taille car il s’agissait de concurrencer le lait pasteurisé, facile à conserver.

Après trois ans, c'est le constat d'échec :
* une part du marché local n'a jamais décollé
* les marges bénéficiaires sont restées insuffisantes
* le retour au producteur de lait a toujours été inférieur à ce qu'il obtenait en vendant son lait en vrac.

Ce mercredi 19 juin, l'expérience du lait de Pachî prend donc fin.

Alain Vaessen, Jérôme Durant, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK