Chiffres du Hainaut: "Quelques éclaircies, mais il reste des nuages menaçants"

« Le caractère structurel du chômage en Hainaut reste préoccupant », note le député provincial Gérald Moortgat
« Le caractère structurel du chômage en Hainaut reste préoccupant », note le député provincial Gérald Moortgat - © Province de Hainaut

C’est un exercice auquel se prête chaque année depuis 17 ans le service Hainaut-Développement: la présentation des chiffres de la province. Des centaines de statistiques ont une nouvelle fois été récoltées : elles concernent la démographie, l’emploi, l’économie… Dans l’ensemble, on peut dire que le Hainaut suit la tendance générale du pays, même s’il reste toujours à la traîne. Un exemple? Le taux de chômage: généralement, la tendance est à la baisse, mais il reste toujours plus élevé dans notre province qu’ailleurs, soit environ 6% de plus que la moyenne nationale. C’est la commune de Mont-de-l’Enclus qui enregistre le taux le plus faible (5,7%), tandis que Bernissart, Quaregnon, Colfontaine, Charleroi et Farciennes restent toujours à la traine avec un taux supérieur à 20% (22,1% pour Farciennes). "Le caractère structurel du chômage en Hainaut reste préoccupant", a noté le député provincial Gérald Moortgat, lors de cette présentation.

RIS en hausse

Le chômage est à la baisse, mais le revenu d'intégration sociale (RIS) est en toujours en hausse depuis les nouvelles mesures adoptées en 2015. Depuis 2 ans, la courbe ne cesse de monter partout en Belgique, mais chez nous un peu plus qu'ailleurs. Notons que s’il semble avoir explosé de manière spectaculaire dans certaines communes, comme Gerpinnes ou Jurbise, c’est lié au faible nombre de bénéficiaires que comptaient ces communes au départ. C’est donc dans les communes enregistrant le plus haut taux de chômage que la situation reste la plus préoccupante.

91.467 indépendants

Le nombre de salariés domiciliés en Hainaut a quant à lui augmenté en 10 ans. Ce sont les arrondissement d’Ath, de Thuin, de Soignies, de Tournai et de Mons qui enregistrent la plus forte progression. Avec 9,8% Ath, dépasse même la Flandre (6,2%) Mais la moyenne hennuyère de 4,5%, reste cela dit moindre que dans l’ensemble du pays (6,4%). Le nombre de travailleurs indépendants en Hainaut ne cesse quant à lui de progresser, particulièrement dans les secteurs des professions libérales et de l’industrie (artisanat). Le secteur du commerce continue quant à lui sa lente érosion. On compte 91.467 indépendants à ce jour dans notre province, qui représentent 8.9% de l’ensemble des indépendants du pays (la majorité, 62%, se trouvent en Flandre). En examinant les dernières statistiques, on constate également que nombre de créations d'entreprises est un peu plus élevé l'an dernier en Hainaut que dans le reste de la Wallonie et qu'en Flandre. On ne sait pas vraiment à quoi c'est dû, mais il pourrait s'agir des 1ers effets du Tax Shift du fédéral.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK