Chiffres du chômage, le miracle bruxellois ?

Que signifient réellement les bons résultats présentés depuis des années par Actiris ?
Que signifient réellement les bons résultats présentés depuis des années par Actiris ? - © Tous droits réservés

Depuis plusieurs années, à chaque début de mois, le même scénario se reproduit à Bruxelles, Actiris présente ses derniers chiffres, et annonce systématiquement une nouvelle diminution. Nous en sommes aujourd’hui au 51e mois de baisse consécutif du nombre de demandeurs d’emploi à Bruxelles. Une baisse encore plus forte en ce qui concerne le chômage chez les moins de 25 ans : pour le mois de janvier, leur nombre diminue pour la 68e fois consécutive. Il faut remonter à 1990 pour retrouver autant de jeunes demandeurs d’emploi à Bruxelles ! Le directeur d’Actiris répète à qui veut l’entendre qu’aujourd’hui le chômage des jeunes à Bruxelles est inférieur à celui d’Anvers ou de Liège.

Pour le chômage des jeunes, Actiris explique notamment ses bons résultats par la Garantie Jeunes : un système lancé en 2015 qui propose une solution à tous les jeunes de mois de 30 ans qui s’inscrivent comme demandeurs d’emploi (formation, stage, emploi). Le système montre visiblement de bons résultats en termes de mises à l’emploi.

D’autres affirment que si le nombre de chômeurs diminue c’est surtout parce que des demandeurs sont gommés des statistiques artificiellement, soit parce qu’ils sont en formation ou en stage, ou tout simplement parce qu’ils sont pénalisés et privés de leurs allocations de chômage.

Par ailleurs, même si les chiffres sont encourageants, ils restent préoccupants, les demandeurs d’emplois à Bruxelles représentent toujours 16% de la population active, et ce chiffre monte à 24,3% chez les jeunes de moins de 25 ans.

La Région bruxelloise a-t-elle malgré tout trouvé la solution pour diminuer structurellement le chômage en augmentant le taux d’emploi ? Que signifient réellement les bons résultats présentés depuis des années par Actiris ?

Ce vendredi, Débat Première 100% Bruxelles organise un débat autour de ces questions avec Gregor Chapelle, directeur général d’ACTIRIS, Yves Martens,Coordinateur du Collectif Solidarité Contre l'Exclusion et Olivier Willocx, Administrateur Délégué de BECI.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK