Chièvres: le Moulin de la Hunelle tire un bilan très positif du chauffage à la biomasse locale

Bénédicte Van Wijnsberghe directrice du Moulin de la Hunelle
Bénédicte Van Wijnsberghe directrice du Moulin de la Hunelle - © RTBF - Bruno Strebelle

Il y a un an, l'entreprise de travail adapté, le moulin de la Hunelle à Chièvres a commencé à se chauffer avec les déchets verts de son activités parcs et jardins. Une démarche qui se voulait écologique mais qui devait également être rentable économiquement.

L'investissement était conséquent: 100 000 euros pour la chaudière multi-combustibles. L'installation demande également beaucoup de place. La chaudière est installée dans un bâtiment dédié d'une trentaine de mètres carrés. La majeure partie de l'espace permet de stocker le broyat (mélange des résidus de broyage des végétaux). Sur une grande dalle, un système de séchage avec ventilateur permet d'obtenir du broyat prêt à l'emploi en un à trois mois. Un hangar permet également le stockage du combustible.

La chaleur produite permet notamment de chauffer l'eau des bâtiments et les ateliers de la menuiserie. L'entreprise est ravie de l'expérience. Elle est en surproduction de combustible et cherche des clients. Une réflexion est également en cours pour créer une nouvelle filière de bûchettes.

De cette expérience est née une coopérative, Coopeos, basée dans le Namurois et qui accompagne des institutions, notamment des écoles, qui veulent se chauffer avec de la biomasse locale.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK