Cheratte: le charbonnage du Hasard et ses anciens mineurs dans un livre

Le charbonnage du Hasard à Cheratte: "ceci n'est pas que du patrimoine"
Le charbonnage du Hasard à Cheratte: "ceci n'est pas que du patrimoine" - © Méta-morphosis

 

A Cheratte, Deux photographes sont tombés amoureux de l'ancien charbonnage du Hasard. Avec leur asbl Méta-morphosis, Axel Ruhomaully et Franck Depaifve  ont consacré un livre à ce vestige de notre patrimoine industriel. La SPI+ va réhabiliter le site, à l'abandon depuis presque 40 ans. Une partie des bâtiments néo-gothiques sera conservée. Mais pas tout. Dans leur ouvrage, les auteurs ont voulu immortaliser par l'image les traces de notre passé industriel. Mais ils ont aussi choisi de donner la parole aux témoins directs de l'époque: une vingtaine de mineurs. Franck Depaifve est un des deux photographes auteurs du livre: "Au départ, on a visité ce bâtiment immense et en découvrant les casiers des mineurs, on a décidé d'aller plus loin dans nos recherches. C'est là qu'on s'est aperçu que le site ayant fermé en 77, les mineurs étaient encore en vie. Et donc, on est allés à leur rencontre." Pour les auteurs, il y a une double urgence à ce travail. D'abord, certains mineurs sont très âgés et malades. Trois sont déjà décédés depuis le début de leur enquête. Et puis le site sera en partie détruit début 2016.

On était comme des esclaves

Ancien mineurs au charbonnage du Hasard, Arturo est originaire d'Espagne. Il a 18 ans quand il arrive à Cheratte. C'était en 62..."Au commencement, on était comme des esclaves. On nous criait dessus. Après on s'habitue un peu mais sinon on était maltraité. C'était dur. Des fois, on avait peur parce que tu vois que tout va te tomber dessus. C'était dangereux. mais ce qui est bien, c'est comme il n'y a pas de fenêtres, on ne peut pas s'imaginer l'intérieur. Si on faisait des fenêtres dans les mines, il n 'y en a pas beaucoup qui descendraient." A côté des souvenirs de mineurs, l'ouvrage mêle bande dessinée, street art et photos du site depuis longtemps à l'abandon. 

Bientôt une visite virtuelle du charbonnage

L'asbl Méta-morphosis opère un véritable travail de mémoire autour du charbonnage du Hasard. Outre le livre, sont prévus une exposition, un clip musical et la production d'un documentaire. L'association travaille aussi avec le Google Cultural Institute qui archive les sites les plus prestigieux dans le monde. Une équipe devrait venir filmer le charbonnage pour en proposer une visite virtuelle à 360 degrés. Le livre "Ceci n'est pas que du patrimoine" paraitra le premier décembre au éditions "Méta-morphosis".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK