Cheratte: la ville de Visé voudrait rénover le château Sarolea

Cheratte: la ville de Visé voudrait rénover le château Sarolea
Cheratte: la ville de Visé voudrait rénover le château Sarolea - © RTBF

Faire rénover le château Sarolea à Cheratte-bas, la ville de Visé en rêve depuis trente ans. Un nouveau projet vient d'éclore. Il s'agirait d'utiliser le tout nouveau concept de "Community Land Trust". A l'issue de la rénovation, les pouvoirs publics resteraient propriétaires du sol, alors que les logements pourraient être vendus, bon marché, à des acheteurs privés. Il y a un million d'euros d'argent régional à aller chercher.

Le château Sarolea, c'est une ruine en contrebas de l'autoroute à l'entrée de Cheratte-bas. L'intérieur de ce château du dix-septième siècle en briques et pierre de taille a été complètement cannibalisé. Mais le bâtiment est classé. Et la ville de Visé voudrait quand même en faire quelque chose. Elle compte pour cela se servir de la toute nouvelle forme de copropriété promue par le gouvernement wallon. Le Community Land Trust. Luc Lejeune, échevin de l’urbanisme: "Le principe du Community Land Trust, c'est de dissocier la propriété entre le fonds et le logement de manière telle que les logements soient plus facilement accessibles sur le plan financier. Le but est de vendre du logement à des populations à bas ou à moyen revenu. Et au travers du concept Community Land Trust, nous avons déposé un projet de rénovation de ce château".

Le but est aussi pour la ville de Visé de réintroduire de la mixité ethnique dans un quartier habité aujourd'hui par une importante population d'origine turque. Il y a un million d'euros de subsides wallons à aller chercher. Mais avant cela, il faudra acheter le bien à ses propriétaires privés.

François Braibant

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir