Cheikh Bassam blessé en Syrie dans un attentat à la voiture piégée

Cheikh Bassam a perdu son bras droit mais ses jours ne sont pas en danger. Il se trouvait dans la région d’Idlib lorsqu’il a été blessé suite à un attentat à la voiture piégée. "Notre ambulance se dirigeait vers une pharmacie pour trouver des médicaments quand subitement la voiture a explosé", raconte pour sa part Mohammed Chourouhou sur son compte Facebook, repris par Het Laatste Nieuws.

Cheikh Bassam avait déjà perdu son fils en 2013, parti lui aussi combattre l’armée du régime de Bachar el-Assad.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK