Châtelet : Eric Paulus, chef de corps de la zone de police, cède la place à Philippe Borza

Châtelet : Eric Paulus, chef de corps de la zone de police, cède la place à Philippe Borza
Châtelet : Eric Paulus, chef de corps de la zone de police, cède la place à Philippe Borza - © rtbf.be - Luciano Arcangeli

Pour Eric Paulus, le chef de corps de la zone de police Châtelet/Aiseau-Presles/Farciennes, c’est un drôle de moment. Celui de voir tous ces uniformes et ces têtes connues de la police de toutes les zones hennuyères venues le saluer et entendre son dernier discours, sa dernière boutade.

Eric Paulus s’en va après 36 années passées à gérer, diriger et maintenir l’ordre dans une région difficile qui en avait bien besoin. Il s’en va après avoir écouté, épaulé assisté et commandé des centaines de policiers : "Au début de ma carrière, on arrêtait le tram pour partir en intervention. Il n’y avait pas d’informatique, de gsm, de réseaux sociaux. C’était une autre époque. Mais la police évolue et j’ai essayé d’évoluer et de m’adapter avec elle."

Châtelet, Aiseau-Presles, Farciennes et les villages de la région ne sont pas et n’ont jamais constitué une zone tranquille. Mais, au fil du temps, elle l’est devenue. Qui se souvient que, dans le milieu des années nonante, Farciennes était une véritable plaque tournante de la distribution de stupéfiants ? Eric Paulus et ses hommes ont changé tout cela : "Nous avons toujours veillé à améliorer la qualité de vie des citoyens dans notre zone. C’était un objectif annuel. En matière de sécurité mais aussi en termes de roulage ou d’incivilités sur le territoire et la voie publique, peu importe. L’important est de préserver la quiétude des citoyens."

Eric Paulus est ému aux larmes. Ce qui est étonnant pour un homme qui avait la réputation d’être inflexible avec une main de fer dans un gant de velours. "Les chiffres parlent d’eux-mêmes, mes hommes et moi avons rempli notre mission, mais il y a encore du travail. Je laisse la zone à mon successeur avec un vrai pincement au cœur." Le temps d’une photo souvenir avec les policiers les plus importants de la province et une page se tourne.

Le Montois Philippe Borza, nouveau chef de corps.

C’est Philippe Borza, l’ancien chef de corps de la police de Mons, qui a postulé et obtenu le siège de chef de corps : "J’essayerai d’assurer la continuité du travail remarquable de Monsieur Paulus. Je suis content de prendre mes fonctions ici et j’espère continuer l’excellent travail réalisé par mon prédécesseur. Nous vivons une période difficile : l’ensemble de nos corps de police sont la cible des critiques sur les réseaux sociaux. Mais nous devons démontrer que nous sommes essentiels et garder la confiance des citoyens. Ils sont nombreux à nous dire merci tous les jours et cela n’est pas toujours écrit sur les réseaux sociaux."

Le territoire de la zone de police représente dans sa totalité une superficie de presque 6.000 ha avec une population qui avoisine les 60.000 habitants. L’entité de Châtelet couvre 2.733 ha, à savoir Châtelet, Bouffioulx et Châtelineau. Farciennes qui comprend également Pironchamps, s’étend sur 1.038 ha. Aiseau-Presles, pour sa part, couvre 2.219 ha avec Aiseau, Presles, Roselies et Pont-de-Loup.