Charleroi vue en noir et blanc par un artiste flamand au Musée de la Photo

Une des photos exposées jusqu'au 6 décembre au Musée de la Photographie de Mont-sur-Marchienne
Une des photos exposées jusqu'au 6 décembre au Musée de la Photographie de Mont-sur-Marchienne - © Stephan Vanfleteren

Le Musée de la Photo de Charleroi expose le travail de Stephan Vanfleteren. L’homme est originaire de Courtrai et il a photographié la métropole wallonne en tant que spécialiste du noir et blanc. Et c'est un véritable travail artistique qui est exposé là.

Pour Xavier Canonne, le directeur du Musée de la photo, " C’est effectivement quelqu’un qui est vraiment un maître de la lumière. Il y a des photographies qui sont absolument étonnantes. Il n’y a rien de plus banal qu’une ville photographie depuis une hauteur, un terril. Et il en fait une espèce de paysage de primitif flamand, dirais-je presque, où il détaille le moindre toit, la moindre tuile qui a reçu une neige à 5 heures du matin par exemple. Il y a vraiment un sens de la lumière. C’est quelqu’un qui cherche et qui travaille : ce n’est pas un voleur d’image. "

"Quelqu’un qui est allé au-devant des gens"

Stephan Vanfleteren a aussi rencontré les Carolos un peu partout : attablés au café ou à la sortie d'une usine en train de fumer. A chaque fois, on sent un profond respect pour tous ces gens. Une attitude appréciée par Xavier Canonne : " C’est vraiment quelqu’un qui est allé au-devant des gens et, chaque fois qu’il revenait à Charleroi, il retournait déposer chez les gens des épreuves des travaux qu’il avait faits. Parce que c’est une communion : on ne peut pas prendre une image à quelqu’un, lui promettre quelque chose et puis repartir. Et, au fond, il donne la parole à des gens que peut-être l’on trouvera un peu tristes. Mais ce sont des gens qui traversent une époque et qui sont dans une ville avec des difficultés un peu comme on est sur un bateau pour attendre quelque chose de meilleur. Donc il y a quelque chose de très touchant et je vois surtout beaucoup de solidarité et beaucoup de tendresse dans le travail de Stephan Vanfleteren. "

"On est très vivant à Charleroi"

Stephan Vanfleteren a su saisir la magie de la rencontre avec la ville et ses habitants et il croit fermement en leur avenir : " C’était vraiment un coup de foudre parce que moi je viens de la côte. Les grandes usines, je ne connaissais pas. Les fumées qui sortent des cheminées, je ne connaissais pas. La seule fumée noire que je connaissais, c’était celle du bateau qui allait d’Ostendre à Douvres. Alors, pour moi, découvrir ça au début des années 1990, c’était comme un feu d’artifice. Je trouve les Carolos tellement accueillants et, même quand ils sont dans des conditions très difficiles, ils sont très ouverts, gentils, et j’ai toujours trouvé que j’étais le bienvenu à Charleroi. Je pense que Charleroi est une ville en transition et qu’elle a un grand potentiel : on est très vivant à Charleroi. "

L'Exposition de Stephan Vanfleteren est accessible jusqu'au 6 décembre au Musée de la Photo à Mont-sur-Marchienne à quelques kilomètres de Charleroi.

Sonia Boulanger, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK