Charleroi vote son budget: "équilibré mais constructif", dit la majorité

Le bourgmestre de Charleroi, le socialiste Paul Magnette.
Le bourgmestre de Charleroi, le socialiste Paul Magnette. - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le budget 2014 de la Ville de Charleroi a été voté lundi soir au conseil communal, majorité contre opposition. Un budget en léger déficit, mais qui respecte les contraintes imposées par la Région wallonne. Sans surprise, la majorité y voit un budget équilibré et constructif, tandis que la majorité l'a jugé trop peu ambitieux...

Après la présentation technique du budget 2014 de la Ville, 384 millions d'euros de dépenses prévues, 2,5 millions de déficit qu'on comblera grâce à des restes d'années antérieures, c'est le bourgmestre Paul Magnette lui-même qui a choisi de le défendre devant les conseillers communaux. En insistant sur la qualité du budget, avec des efforts là où ils doivent être faits mais aussi des économies... "On a donc touché à ce budget de fonctionnement avec une grande prudence. Il y a quelques petites augmentations : pour le nettoyage des avaloirs, pour l’amélioration de l’éclairage public, pour le matériel scolaire, le soutien aux animations… Mais ce sont de petites augmentations."

Malgré un plan d'investissements amorcé en 2014 dans les bâtiments de la Ville, y compris les écoles, l'opposition voit là un budget propre, certes, mais peu ambitieux. "Ce budget 2014 manque de pétillant. C’est un budget bien loin des annonces sur les grands projets du Charleroi de demain, réagit Luc Parmentier (Écolo). Un véritable budget technique."

Du côté de Sophie Merckx (PTB) : "Je veux bien accorder à la majorité qu’elle nous présente un budget de bon gestionnaire, un budget comptable dont le seul objectif serait de tendre à l’équilibre. Le tout est de savoir quel est le prix à payer pour ça… Et qui va le payer ?" Pour le PTB, les plus faibles sont les oubliés de ce budget. Des positions sans surprise, et un conseil communal sans élan, où le débat ne s'enclenchera pas. Avec un vote finalement, sans surprise lui non plus : le budget 2014 de la Ville de Charleroi est adopté majorité PS/MRcdH contre opposition.

A noter que lors de ce même conseil communal ont été votés les budget du CPAS de Charleroi et celui de la zone de police. Deux budgets qui sont des postes importants pour les finances de la Ville : en 2014, elle allouera 10% de ses moyens au CPAS et près de 13% à la zone de police.

Autre budget voté, celui du CPAS

Le CPAS de Charleroi qui, en 2013, a aidé plus de 13 500 bénéficiaires. Des aides pour un montant global qui dépasse les 75 millions d'euros, via principalement les revenus d'intégration mais aussi toute une série d'aides et de services.

Au total, le budget du CPAS frôle les 190 millions d'euros, financés pour près de la moitié par le fédéral. Les autres principaux bailleurs de fonds du CPAS sont la Région wallonne, les citoyens et (bien sûr) la ville qui finance, elle, 20% du budget total du CPAS de Charleroi. Un pourcentage beaucoup moins important qu'avant. "On a toujours l’impression que la Ville donne énormément d’argent au CPAS. Elle donne à peu près 20% du budget du CPAS pour l’année 2014. En l’an 2000, c’était 35%, explique Eric Massin (le président du CPAS de Charleroi). Cela dit, cela reste malgré tout une somme relativement conséquente. Mais il faut aussi comprendre que, d’un autre côté, le CPAS reste le dernier filet social d’une société…"

Alain Vaessen, Hugues Decaluwé

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK