Charleroi : une première journée très calme dans les magasins du centre-ville

Les clients ne se sont pas rués dans les commerces du centre de Charleroi ce lundi. Ilaria Mazzini tient un magasin de prêt-à-porter dans la rue de Dampremy. Elle a surtout reçu la visite des habituées : " C’est évidemment assez calme mais on est confiant et on veut rester positif ! "

Dans une parfumerie toute proche, le constat est le même. La gérante, Laurence Danieli a reçu de nombreux appels de ses clientes désireuses de passer : " Elles me demandent à quel moment elles peuvent venir sans risquer de se retrouver à plusieurs dans le magasin. Ici, il faut sonner pour pouvoir entrer. J’ai délimité des zones et nous n’acceptons que deux personnes à la fois. "

Marie-Henriette Bayens vend des objets de décoration dans la même rue. Elle n'a encore vu personne: " Je ne m’inquiète pas parce que généralement je ne suis pas ouverte le lundi. C’est le premier jour et j’en profite pour désinfecter. Mais je pense que les clients vont d’abord se rendre dans les supermarchés et les centres commerciaux ! "

Pourtant non loin de là, à Rive Gauche, il n’y a pas grand monde non plus. Quelques files tout au plus devant les magasins de téléphonie et les grosses enseignes de la galerie.

" C’est très calme constate Pauline qui est venue faire un tour. Je m’attendais à de longues files mais ça n’est pas le cas. Les gens attendent peut-être un peu avant de sortir pour éviter la foule !"

Charlotte travaille dans une bijouterie du centre commercial et fait le même constat : " En même temps, ça montre que les gens ont compris qu’ils ne devaient pas s’agglutiner dans les magasins. On espérait toutefois un peu plus de clients mais je pense qu’il faudra le temps qu’ils reviennent faire du shopping ! "

En fin de journée, les chiffres communiqués par Rive Gauche ont confirmé cette tendance : environ 5000 personnes se sont rendues dans le centre commercial, ce qui représente seulement un quart de la fréquentation habituelle pour un jour semaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK