Charleroi : une plateforme pour favoriser le bénévolat

La plateforme Give a Day débarque sur Charleroi
La plateforme Give a Day débarque sur Charleroi - © Tous droits réservés

Un site de rencontre pour le milieu associatif, c’est ce que propose la plateforme Give A Day. Créée en Flandre en 2016, elle permet de croiser l’offre des bénévoles et la demande des associations. Grâce à plusieurs algorithmes, chaque profil et chaque annonce sont analysés afin de répondre au mieux aux besoins non rencontrés.

Coté francophone, la plateforme active depuis 2018, a déjà permis de réaliser 300 actions et compte 500 associations inscrites. Mais ce n’est qu’un début. En effet, afin de pouvoir travailler en synergie avec les acteurs locaux, la plateforme débarque dans différentes villes, et c’est le cas de Charleroi. "L’idée, c’est de travailler avec des communes pour pouvoir soutenir le volontariat. On constate que quand on crée une plateforme locale, on voit une cohésion sociale plus active et qui permet beaucoup plus d’action entre les citoyens et les associations", explique Mathieu Jacobs, cofondateur de Give A Day.

 

Une plateforme attendue par les asbl carolos

L’arrondissement de Charleroi compte plus 300 asbl et nombreuses sont celles en recherche de bénévoles. Mais trouver des volontaires qui correspondent à leurs critères reste compliqué. Les facteurs à prendre en compte sont nombreux : centres d’intérêt, horaire, expérience, localisation… "Nous on a des demandes bien spécifiques et à des heures bien spécifiques. De plus, le bénévolat est un métier. C’est du travail, c’est être disponible et c’est pas facile tous les jours", explique Hichame Imane de l’asbl Faim de mois.

 

Une solution aussi pour de nombreux bénévoles

Grâce à son système de profil, la plateforme permet aux nombreux volontaires de trouver facilement l’action qui leur conviendra le mieux. Chose qui restait jusqu’à maintenant compliquée. "J’ai souvent des gens qui me demandent si je connais une asbl pour faire ci ou pour faire ça […] Et ces gens-là ne savent pas où aller. Il y a de la demande, mais le problème est la rencontre des deux", raconte Anne-Marie Faticati de l’asbl MAI’tallurgie. Un atelier de présentation de la plateforme aura lieu à la Maison Pour Associations ce mercredi 12 février de 12h à 14h.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK