Charleroi: un premier camion équipé au gaz naturel

Une première en belgique: un camion entièrement équipé au gaz naturel
Une première en belgique: un camion entièrement équipé au gaz naturel - © Vinciane Votron

C'est une première en Belgique : Un camion entièrement équipé au gaz naturel a fait son entrée dans la flotte d'ORES. Le gestionnaire du réseau de gaz et d'électricité veut être un des promoteurs du gaz naturel comprimé et, pour cela, il a décidé de convertir ses véhicules progressivement à ce carburant plus propre.

Quarante-cinq fourgonnettes roulent déjà au CNG (Compressed Natural Gas) et, dès lundi, un camion élévateur flambant neuf sillonnera les rues de Charleroi pour réparer l'éclairage public.

Fabien Poty, le gestionnaire de la flotte d'ORES à Charleroi, démarre le moteur : "Il est full gaz. Il n'y a pas une goutte d'essence dans ce camion. C'est directement au gaz naturel".

Moins bruyant, moins polluant

Moins bruyant, mais aussi moins polluant qu'un autre camion. "C'est 95% de particules fines en moins et au niveau CO2, c'est environ 30% de CO2 en moins au niveau de la pollution, précise Bernard Godart, gestionnaire ORES pour la région de Charleroi. Il fait un peu moins de bruit par rapport à un moteur diesel classique, qui claque un peu. C'est un bruit un peu plus doux."

Ce camion présente une autonomie de 350 kilomètres. Et pour faire le plein, à Charleroi, deux pompes sont équipées au CNG, celles de Gosselies et de Mont-sur-Marchienne. La Wallonie en compte 11 et, d'ici 2018, le nombre de stations équipées au gaz devraient passer à cinquante.

"Ces stations couvriront l'axe Mons-Liège et l'axe Wavre-Arlon. On peut espérer avoir assez de points de recharge. Pour fin 2018, il y aura quatre stations à Charleroi, à Fleurus et Loverval", commente Mario Conte, responsable de la mobilité durable pour ORES.

De quoi poursuivre la conversion de la flotte d'ORES. D'ici la fin de l'année 2017, 17 nouveaux véhicules devraient être équipés du CNG. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK