Charleroi : un contrat de 18 millions d'euros pour Thales Aliena Space

.
. - © thalesgroup.com

La société Thales Alenia Space Belgium, basée à Mont-sur-Marchienne, près de Charleroi, a signé, ce vendredi, un contrat de 18,2 millions d'euros avec l'Agence spatiale européenne, l’ESA, pour le développement de sa plate-forme de satellites géostationnaires de nouvelle génération via le programme "Neosat".

Ce contrat, validé dans le cadre du programme Artes 14, a été attribué conjointement à Thales Alenia Space et Airbus Defense and Space, Thales Alenia Space en étant le mandataire.

"Dans le cadre ce programme, Thales Alenia Space développe sa nouvelle génération de plates-formes de satellites de télécommunication, destinée à remplacer sa ligne de produit existante, Spacebus, par une offre plus compétitive, plus puissante et plus légère", explique l'entreprise.

Selon Jean Loïc Galle, président directeur général de Thales Alenia Space, le projet "est essentiel" pour la société. "Il doit permettre d'accroître nos parts de marché dans un environnement où la pression concurrentielle est désormais sans précédent", commente-t-il.

Le projet mobilisera presque tous les sites de Thales Alenia Space, en France, en Belgique et en Italie. "De plus, afin d'accompagner la forte implication de l'Agence Spatiale Britannique dans ce programme, Thales Alenia Space a d'ores et déjà mis en place une structure de filiale en Angleterre qui contribuera à la définition puis à la production du sous-système de propulsion de cette nouvelle plate-forme", ajoute l'entreprise.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK