Charleroi: 3 ans avec sursis pour un grand-père qui a abusé de ses petites-filles

Tribunal corectionnel de Charleroi
Tribunal corectionnel de Charleroi - © rtbf.be

Le tribunal correctionnel de Charleroi a condamné ce mardi un responsable de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours à trois ans de prison avec sursis probatoire de cinq ans. Qualifié de "prédateur" par le parquet, il était poursuivi pour attentats à la pudeur sur ses deux petites-filles de trois et quatre ans.

Joseph, un octogénaire mormon de Charleroi, est en aveux d'attentats à la pudeur sur l'une des deux victimes mais nie formellement avoir abusé de l'autre enfant. Cette dernière fut la première à dévoiler les faits commis début 2011 à Jumet.

Selon Me Lauvaux, qui a défendu les parents des victimes, le prévenu aurait attiré l'attention de la fillette à l'aide d'un laser pour ensuite pratiquer des attouchements. L'octogénaire avait contesté ces faits, affirmant que la petite fille aurait touché la statuette d'un saint qu'il cachait dans sa poche.

Selon l'avocat des parties civiles, le vieil homme aurait reconnu avoir pratiqué des attouchements sur l'autre fillette en précisant, de manière odieuse, "que c'est elle qui était demandeuse".

Selon le parquet, qui réclamait une peine de prison ferme, les révélations des enfants sont crédibles, d'autant que l'épouse du prévenu l'a surpris mais a préféré fermer les yeux. "Il est en aveux d'autres faits aujourd'hui prescrits et est passé entre les mailles du filet toute sa vie. C'est un prédateur", avait ajouté la substitute.

Me Gras, conseil du prévenu, avait sollicité la suspension probatoire du prévenu, rappelant que ce dernier avait lui aussi été victime de faits similaires durant son enfance.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK