Charleroi: quatre mois avec sursis pour l'octogénaire qui a poignardé

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Charleroi
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Charleroi - © rtbf.be

Un octogénaire, se déplaçant aujourd'hui en tribune et placé dans un home, a écopé de quatre mois de prison avec sursis lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi. Il était poursuivi pour avoir poignardé la soeur de son beau-fils. La prévention de tentative de meurtre a été disqualifiée en coups et blessures.

En 2011, Benjamin D. vivait encore à Fontaine-l'Evêque, chez son fils, son beau-fils et la soeur de ce dernier. La veille des faits, une première dispute avait éclaté, l'octogénaire reprochant aux trois autres de faire trop de bruit et de l'empêcher de dormir. Il aurait alors empoigné sa béquille et frappé sur la radio, avant de donner un coup à la soeur de son beau-fils.

Le lendemain, une nouvelle altercation a éclaté. Selon le parquet, le prévenu aurait empoigné la soeur de son beau-fils par les cheveux et tenté de lui donner un coup de couteau dans le ventre, avant de mordre son fils au triceps.

A l'audience du tribunal correctionnel de Charleroi, où il répondait de tentative de meurtre, l'octogénaire a déclaré que la victime s'était jetée sur lui alors qu'il était assoupi et qu'elle s'était alors blessée au doigt lorsqu'il s'est défendu. Son avocat, Me Panis, avait d'ailleurs plaidé la légitime défense et l'absence de toute intention homicide.

Dans son jugement, le tribunal a rejeté la légitime défense mais a retenu l'absence d'intention homicide pour requalifier la prévention de tentative de meurtre en coups et blessures volontaires. Benjamin D. a finalement écopé de quatre mois de prison avec sursis.


Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK