Charleroi, première ville en Belgique à s'équiper de "caméras parlantes"

Charleroi vient de passer commande de quatre caméras avec leurs haut-parleurs.
Charleroi vient de passer commande de quatre caméras avec leurs haut-parleurs. - © Flickr - arenamontanus

Le collège carolo vient de passer commande de quatre caméras avec leurs haut-parleurs. En Angleterre, ça fonctionne bien, dit-on, et cela fait de toute façon passer l'idée que Charleroi s'attaque à l'insécurité et aux incivilités.

Attention, une "caméra parlante", ce n'est pas de la haute technologie. Plutôt un système à l'ancienne: une caméra (même si celles-ci seront à haute résolution), une console de commande au commissariat, et en-dessous de la caméra, un haut-parleur à l'ancienne. Si le policier en faction dans la salle de vision est attentif et pointilleux, il pourra sauter sur son micro…

Ceux qui font la promotion du système assurent qu'il est efficace, que les incivilités en sont diminuées. On se sent épié, ça c'est de moins en moins exceptionnel, Charleroi compte déjà 206 caméras placées en centre-ville, mais on se fera aussi désormais réprimander !

Charleroi achète aujourd'hui un système complet de quatre caméras et leurs haut-parleurs. Montant de la commande, 147 000 euros. On les mettra à la ville haute, ce quartier qui partait à la dérive et que les autorités de la Ville ont décidé de remettre sur les rails. Alors ces " caméras qui crient " seront là pour confirmer l'intention des autorités : la ville haute fait l'objet de toutes les attentions. A charge pour les passants de s'habituer : on ne sursaute pas quand la police vous parle.

Alain Vaessen

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK