Charleroi: premier bilan du "Plan Chats"

Tous les jours des associations de défense des animaux comme l'asbl Amichats sont sur le terrain. Elles localisent des chats errants grâce aux informations recueillies auprès des riverains. Ensuite une véritable opération se met en place. Ces chats très farouches, voire même sauvages, sont capturés en douceur et à force de patience au moyen de cages-trappes. Ils sont alors emmenés chez un vétérinaire qui soigne les maladies et les blessures éventuelles avant de les stériliser, but principal de l'opération. Une fois traités, les chats sont marqués afin d'éviter une nouvelle capture inutile. Et enfin, après 2 ou 3 jours de convalescence, ils sont relâchés là où on les a capturé. Parfois même, ils sont adoptés.

300 chats stérilisés

Charleroi compte entre 3.000 et 4.000 chats errants. L'idée est d'endiguer leur prolifération et à veiller au bien-être des félins. Le "Plan chats" implique 4 associations soutenues financièrement par la ville qui dégage pour la deuxième année consécutive un budget de 15.000€. Ce montant permet de couvrir en grande partie les frais de vétérinaire. Après 10 mois de fonctionnement, le bilan est positif. 300 chats ont été stérilisés. La solution carolo a d'ailleurs convaincu Ecoveto, le groupe de travail de l'Union professionnelle vétérinaire qui cite en exemple l'initiative.

Certaines populations de chats errants sont déjà stabilisées mais il reste du pain sur la planche. A présent il faut également sensibiliser et responsabiliser la population. Inciter les gens à stériliser leurs chats pour éviter les abandons de chatons qui viennent regonfler le nombre de chats errants.

Joëlle Meert

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK