Charleroi : pas d'évaluation en 1ère et 2e secondaires à Vauban

Pas d’évaluation en 1ere et 2eme secondaires à l'athénée Vauban
Pas d’évaluation en 1ere et 2eme secondaires à l'athénée Vauban - © Jmh2o

Les évaluations en première et deuxième secondaire sont annulées à l’athénée Vauban de Charleroi. Sur les réseaux sociaux, plusieurs parents ont pointé cette décision. Le fait qu’il n’y ait pas d’examen en décembre n’a pourtant rien d’exceptionnel : il existe même un décret qui stipule qu’il ne peut y avoir que des évaluations formatives. Ces contrôles permettent aux élèves de 1ère et 2e de savoir où ils en sont sans que les points ne soient repris dans le bulletin ; l’école ne doit toutefois pas prévoir ce type d’épreuve systématiquement puisqu'elles sont facultatives. Les examens proprement dits (l’épreuve certificative) sont eux organisés à la fin de la 2e secondaire.

Un manque d’enseignants

Plusieurs parents ont aussi exprimé leur inquiétude suite à de nombreuses absences d’enseignants. A titre d’exemple, une classe de 1ère n’a eu que trois heures de sciences depuis le début de l’année : difficile dans un tel contexte d’organiser un test sur une matière qui n’a pas été vue en classe. Mais à part quelques exceptions, il serait toutefois prématuré de relier les deux problèmes selon Christophe Hemberg permanent CGSP Enseignement : " Ce serait étonnant. C’est peut-être ici une question d’organisation interne et la pénurie d’enseignants dans certaines matières est généralisée : rien que pour la zone Charleroi Hainaut-Sud, il y a eu 300 demandes de remplacement au niveau des écoles du réseau WBE (Wallonie-Bruxelles Enseignement) depuis la rentrée du congé de Toussaint."

L’annulation des évaluations formatives de décembre intervient en plus dans un contexte interne tendu au sein de l’athénée Vauban où des problèmes d’organisation et de communication sont pointés du doigt. La direction ne veut pas mettre de l’huile sur le feu et a préféré ne pas répondre à nos questions. La préfète essaye visiblement de redresser la barre malgré un climat très tendu. Désormais, elle est d’ailleurs aidée un jour par semaine par le préfet coordonnateur, sorte de super préfet pour la zone Charleroi Hainaut-Sud qui s’étend de Pont-à-Celles à Couvin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK