Charleroi-Namur: un radar blindé a été installé sur le chantier de l'E42

Charleroi-Namur: un radar blindé a été installé sur le chantier de l'E42
Charleroi-Namur: un radar blindé a été installé sur le chantier de l'E42 - © Tous droits réservés

Depuis ce mardi matin, un Lidar a été placé sur le chantier de mise à trois bandes de l’E42, dans le sens Charleroi-Namur. Un Lidar et non un radar: la différence se situant au niveau du système de détection employé et de la mobilité de l'appareil. Un Lidar est semi-mobile et beaucoup plus facile à déplacer qu'un radar normal mais surtout, ces Lidar - quatre au total - seront blindés.

Depuis 2010, les Lidar ont été introduits en Belgique. Via un système de laser infrarouge invisible, ils balaient l'espace donné 75 fois par seconde et dressent une carte de tous les objets fixes et/ou en mouvement situés dans le champ d'action donné.

La technologie est nouvelle, elle vient de Suisse mais ici elle a, à de nombreuses reprises, été malmenée par des automobilistes peu respectueux. "Nous avons eu de nombreux cas d’incendie volontaire. Cela a été jusqu’au tir à l’arme de guerre, déclare Pierre Grisard (de la société Securoad qui loue les Lidar aux pouvoirs publics). Nous avons donc mis au point des versions blindées, avec de l’acier blindé, renforcé et compartimenté."

Le Lidar ainsi modifié dépassera les deux tonnes. "On a même des renforcements en Kevlar (…) Le premier est opérationnel. Les autres vont suivre dans les semaines qui viennent."

L'an dernier, après trois mois de service et en fonctionnant 24/h/24, le Lidar installé sur le chantier E42 avait flashé 25 000 automobilistes en excès de vitesse! D'ici quelques semaines, ce Lidar ne sera plus le seul à vous contrôler.

Sonia Boulanger

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK