Charleroi: les services de l'Urbanisme ont traité plus de 2500 permis en cinq ans

L'Hôtel de ville de Charleroi.
L'Hôtel de ville de Charleroi. - © Belga

Ce bilan, c’est l’échevine Ornella Cencig qui le dresse pour un service méconnu de l'Urbanisme. Un service qui traite des déclarations environnementales, deux dossiers sur trois pratiquement. Il s’agit des permis pour les transformateurs d'Ores, ou plus simplement pour les cuves à mazout. Depuis cinq ans, ce service a traité plus de 2500 dossiers.

Il y a aussi les demandes de permis d'environnement et, plus rares, les permis uniques, comme par exemple celui de l'allongement de la piste de l'aéroport de Charleroi.

Pour être complet, rappelons qu’il incombe à tout exploitant de réintroduire une nouvelle demande, un nouveau permis, à l'expiration de son autorisation. C'est aussi l'une des tâches qui incombe à ce service.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK