Charleroi : les coiffeurs réclament la réouverture de leurs salons

Des coiffeurs en colère
3 images
Des coiffeurs en colère - © Tous droits réservés

Une petite centaine de coiffeurs ont manifesté ce mercredi à 13h sur la place verte de la ville basse de Charleroi. Ils sont venus exprimer leur incompréhension, leur tristesse, leur colère face à ce qu’il considère comme une injustice : celle de ne pas avoir pu, eux, reprendre leurs activités lors de ce premier assouplissement du confinement.

"Nous sommes les oubliés du dernier comité de concertation, constate Muriel Gobillon, une des organisatrices de cette action. Je suis triste pour nos clients qui ne peuvent plus se faire coiffer et pour qui nous sommes parfois leur confident. Je suis aussi évidemment en colère quand je vois que dans les pays limitrophes, nos collègues ont pu rouvrir et sans problème en plus."


D’autant que les coiffeurs maintiennent qu’ils peuvent travailler en respectant les normes sanitaires. Ils se sont préparés, ont acheté le matériel et puis au final, ils ne peuvent pas travailler avec à la clé les factures qui s’accumulent.

"Mon salon est fermé mais 40% des charges restent quand même à payer, explique Valerio Veri. C’est intenable, et infaisable, tout simplement. C’est un carnage pour beaucoup d’entre nous, on ne s’en sortira pas."

Autre conséquence de cette fermeture prolongée. Le travail au noir qui pour certain est la seule solution pour survivre : "Evidemment on ne juge pas nos collègues qui n’ont pas le choix. Ils doivent payer leurs charges, ils doivent manger, constate Kevin Ciarrocchi, autre organisateur de cette action. Ils ont aussi la pression de leurs clients qui veulent être coiffés ou menacent d’aller ailleurs. Mais le problème est qu’ils se mettent en danger légalement mais aussi sanitairement. Dans nos salons, par contre, il y a le matériel adéquat et donc un cadre parfait pour reprendre nos activités."

Un cadre sanitaire sous contrôle, donc, dans leurs salons que les coiffeurs carolos veulent absolument pouvoir rouvrir le plus vite possible.

 

La colère des coiffeurs de Charleroi: 02/12/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK