Charleroi : les autorités pointées du doigt par un collectif

RTBF
RTBF - © RTBF

Ce collectif vient de leur adresser une lettre ouverte dans laquelle il reproche au collège communal un manque de cohérence, des contradictions et trop de tergiversations dans le dossier des implantations commerciales.

Le vaste projet commercial à la ville Basse, le projet Rive Gauche, peut-il coexister avec un autre centre commercial attaché au futur Palais des Expos et développé par le groupe Foruminvest? C'est la question qui fâche en ce moment à Charleroi. Non, oui, peut-être.

En coulisses, les négociations sont intenses. Les pressions aussi. Et pour le collectif citoyen carolo, le collège communal aurait perdu de vue l'intérêt général de la Ville.

Michel Debaise, membre du collectif. : "Actuellement, il y a beaucoup dincohérence dans le discours officiel. Le collège communal avait adopté - en octobre 2008 - le projet Rive Gauche, ce qui avait justifié clairement le rejet des autres projets () Ensuite, des pressions, des tensions se sont manifestées en permanence, pratiquement depuis 2009, en dehors et au sein du collège. Toutes en faveur du projet ForumInvest, en parallèle avec Rive Gauche. Et là, ça nous étonne. »

Bref, les intérêts privés colossaux auraient-ils pris le pas sur l'intérêt de la ville et son avenir ? En aucun cas, clame le bourgmestre, Jean-Jacques Viseur. « Ce que nous voulons, ce sont des projets qui aboutissent dans de bonnes conditions. Cest véritablement construire cette ville. Et pour la construire, il y a évidemment des tensions, des difficultés () Nous avons aussi comme souci permanent de ne pas être utilisé comme des marionnettes au service dintérêts privés."

A la demande du collectif, le bureau d'éthique et de déontologie de Charleroi sera aussi amené à émettre un avis sur le respect des règles de bonnes gouvernances au sein du collège communal. Une première.

 

C. Loriaux

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK