Les voleurs de voitures s'en prennent aux pièces détachées: "Ils ont tout démonté sans bruit"

Une journée comme une autre pour David. Comme chaque jour, il se réveille à 5h du matin. Il est indépendant à Ressaix, dans la région de Binche. Mais ce jour-là quand il sort de chez lui, il lui faut un moment pour réaliser. Les quatre roues de sa voiture ont disparu. Les phares arrières aussi. Et à l'intérieur, il découvre que sa Golf n'a plus ni volant, ni ordinateur de bord. Et personne n'a rien vu ni entendu. Un travail nocturne, discret et professionnel. David n'en revient pas. "Je dors juste au-dessus du parking avec ma fenêtre ouverte et je n'ai rien entendu. Ils ont tout démonté sans bruit et sans déclencher l'alarme, sinon elle m'aurait réveillé. Ils ont même été jusqu'à vider l'extincteur à l'intérieur pour effacer leurs traces."

4 images
La poudre de l'extincteur dans l'habitacle et l'ordinateur de bord arraché. © Tous droits réservés
Ça va rouler moins bien sans le volant. © Tous droits réservés
Les voleurs ont pris soin de mettre la voiture sur des pavés. © Tous droits réservés

Cet évènement n'est pas un cas isolé. David Quinaux, le porte-parole de la police de Charleroi confirme. "C'est un phénomène qui se développe. C'est même assez inquiétant. Ce sont des vols à la commande. Un garage a besoin de pièces pour un client et des collaborateurs peu scrupuleux se servent sur les voitures qu'ils repèrent. On retrouve parfois les restes de la voiture incendiés pour faire disparaître les traces."

C'est par souci de discrétion aussi que les voleurs n'emportent pas toute la voiture. Il démontent les pièces qui n'ont pas de numéro d'identification sur place. Voler toute la voiture c'est risquer de se faire pincer quand la police tombe par exemple sur le numéro de châssis.

Et les trafiquants ont une cible privilégiée. Les Golf 5, 6 et 7. Parce que ce sont des modèles qui ont été énormément vendus et pour lesquels les pièces de rechange restent chères. Des Audi A3 parfois aussi.

Charleroi au centre du trafic

La police carolo a constitué une équipe spécialisée sur les vols de voitures et vols de pièces. "Et à la longue,nous parvenons à cerner le fonctionnement des trafiquants. Quand nous mettons la main sur un groupe, nous retrouvons des pièces qui viennent des alentours. Ça veut dire que les vols sont exécutés dans tout le Hainaut, dans le Brabant wallon et vers Namur et ensuite les pièces sont revendues, réutilisées à Charleroi." Des moyens et méthodes particulières d'enquête sont d'ailleurs développés. Certains trafiquants ont déjà été condamnés, "d'autres tomberont encore".

Les victimes peuvent se tourner vers leurs assurances, si elles en ont. La voiture de David, elle, reste au garage. En attendant l'expertise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK