Charleroi : le CPAS cherche des locataires pour son projet d'habitat solidaire

Un projet pilote de logement solidaire sera bientôt lancé dans l 'ancienne maison communale annexe de Couillet.
Un projet pilote de logement solidaire sera bientôt lancé dans l 'ancienne maison communale annexe de Couillet. - © rtbf-Grégory Fobe

Le CPAS de Charleroi mène un projet pilote d’habitat solidaire à Couillet. L’ancienne maison communale annexe a été transformée en quatorze appartements et duplex dont certains sont accessibles aux personnes à mobilité réduite. Des espaces communs ont aussi été aménagés. Alors que le chantier se termine, un appel est lancé pour trouver des locataires motivés par ce concept de logement partagé à finalité sociale.

" L’idée est vraiment de favoriser une mixité sociale, culturelle et générationnelle, explique Christof Carlier du service d’action collective du CPAS de Charleroi. Le plus important, ce n’est pas le fait de mettre à disposition des logements mais plutôt d’adhérer à ce projet de solidarité ! "

Les critères d’admissibilité sont assez larges. Pour intégrer cet habitat solidaire, il faudra juste avoir un niveau de maturité psychologique et de santé mentale qui n’est pas un obstacle à la vie collective. Les éventuels problèmes d’assuétude devront aussi être gérés et stabilisés. Enfin, il faudra montrer une volonté de s’investir en acceptant de s’impliquer personnellement dans le projet.

Les locataires disposeront d’une certaine autonomie mais seront encore encadrés par le CPAS et par une équipe de travailleurs sociaux .

Les loyers devraient être légèrement plus bas que ceux pratiqués dans le privé.

 Les personnes intéressées peuvent envoyer une lettre de motivation jusqu’au 8 novembre à christof.carlier@cpascharleroi.be ou par courrier à Christof Carlier 13, Boulevard Joseph , 6000 Charleroi. Des séances collectives seront ensuite organisées pour les candidats et un jury professionnel sélectionnera les futurs habitants.

Trois réunions d’informations sont prévues les 17, 22 et 27 octobre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK