Charleroi : la domotique s'enseigne à la HELHa

Charleroi : la domotique s'enseigne à la HELHa
3 images
Charleroi : la domotique s'enseigne à la HELHa - © Tous droits réservés

Batibouw, le plus grand salon belge consacré à l'habitat et la construction, ouvrira ses portes au public ce samedi. Dans les allées des palais du Heysel, tous les plus importants représentants du secteur seront bien évidemment représentés. Et parmi eux des experts en domotique. 

La domotique est de plus en plus présente dans les habitations modernes. Aujourd'hui, on allume l'éclairage au moyen d'une télécommande ou en claquant des mains. Mais on peut aussi déjà faire beaucoup plus. "Dans les nouvelles habitations, les gens installent de la domotique non plus pour l'aspect gadget, mais surtout pour l'aspect économie d'énergie, explique Jean-Michel Hansenne, coordinateur du Centre de Technologies Avancées au sein de la Haute Ecole Louvain en Hainaut (HELHa). On peut piloter le chauffage, piloter l'éclairage et cela, même de l'extérieur. Donc si on a oublié d'éteindre une lampe ou si on a oublié de diminuer le chauffage, c'est toujours possible d'intervenir de l'extérieur de la maison avec un smartphone ou face à un ordinateur".

La seule école en Fédération Wallonie Bruxelles

La Haute Ecole Louvain en Hainaut est le seul établissement à proposer un bachelier en domotique - plus précisément gestion technique des bâtiments et domotique - en Fédération Wallonie Bruxelles. Une option apparue il y a déjà 16 ans. La section compte quelques 100 étudiants répartis sur les trois années. Cédric et Bryan sont en première. Ils sont arrivés aux études en domotique pour les mêmes raisons. "J'avais entrepris des études d'ingénieurs mais je trouvais ça trop axé sur la théorie je voulais plus de pratique, explique Bryan. Je me suis renseigné sur les différentes études et j'ai découvert la domotique. J'ai vu que ça commençait à se faire de plus en plus autant dans l'industriel que dans le résidentiel". Même parcours pour Cédric qui n'y connaissait pourtant absolument rien au domaine : "je ne connaissais pas du tout. Je cherchais des études qui allie la pratique et la théorie. Ici, on touche un peu à tout. Electricité, chauffage, plomberie, ... on a vraiment un large choix". Cyril, également étudiant en première année est, lui, carrément mordu : "Tous les jours, j'aime bien regardé ce qui sort de nouveau. J'ai faim de domotique, j'ai envie d'apprendre encore et encore. Pour moi à l'avenir, la domotique, il n'y aura plus que ça".

Un secteur en croissance

Aujourd'hui, on peut pratiquement tout faire pour communiquer avec sa maison. "On peut parfaitement faire couler son bain en équipant la baignoire d'électrovannes qui libèrent l'eau à la réception d'un signal GPS quand vous approchez de chez vous". C'est un exemple que nous donne Jean-Michel Hansenne. "Voir le contenu de son frigo à distance, ça commence, c'est le début. Mais ce qui est sûr c'est que de plus en plus d'appareils électro-ménagers sont connectés. En fait, la limite, c'est l'imagination du client".

Ce dont nos étudiants sont certains, c'est que la domotique constituent l'avenir. "Mon rêve le plus fou en terme de domotique? s'interroge Cyril, franchement, je ne sais pas encore. Elle évolue tellement chaque jour qu'on en apprend tout le temps". Ce qui est certain c'est que nos trois gaillards sont très confiants par rapport à leur avenir professionnel. "C'est une filière qui offrent énormément de débouchés. On a de grandes chances de trouver du boulot facilement. Ce sont des études qui proposent d'office un avenir", nous dit Cédric. 

La section "gestion technique des bâtiments et domotique" de la Haute Ecole Louvain en Hainaut rassemble une centaine d'étudiants, répartis sur les trois années du bachelier. Et parmi eux... une fille! 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK