Charleroi : l'intelligence artificielle à l'honneur durant un mois au Quai 10

L’intelligence artificielle s’invite de plus en plus dans notre quotidien
L’intelligence artificielle s’invite de plus en plus dans notre quotidien - © Pixabay

L’intelligence artificielle s’invite de plus en plus dans notre quotidien : sécurité, surveillance, secteur médical ou encore conduite autonome; elle est partout. Le thème est mis à l’honneur au Quai 10 à Charleroi durant tout ce mois à travers des conférences, des expositions, des projections ou encore des débats.

Aujourd’hui les ordinateurs peuvent par exemple aider un médecin à prendre une décision mais risquent-ils un jour de prendre sa place ? Pour Karim Zouaoui Boudjeltia qui dirige le laboratoire de médecine expérimentale de l’ULB implanté au CHU de Charleroi, il est temps de se poser la question : "Un jour peut-être la machine dira au médecin ce qu’il doit faire. Mais ce dernier a son intuition ; que se passera-t-il s’il va à l’encontre de ce que propose l’ordinateur et qu’on le lui reproche par la suite ? "

Les dérives sécuritaires posent question aussi : en Chine, la reconnaissance faciale est utilisée pour identifier, surveiller et sanctionner les citoyens qui par exemple traversent la route en dehors d’un passage piéton. Aux Etats-Unis, certaines décisions de justice pour des faits mineurs sont prises par des ordinateurs. Bernard Feltz préside la commission sciences exactes et naturelles de l’Unesco qui s’intéresse à la question de l’intelligence artificielle. Pour ce philosophe et biologiste il faut être vigilant et éviter les dérives : " Il y a clairement une mise en danger des libertés individuelles lorsque vous avez une telle puissance au service d’un pouvoir fort voire d’un régime totalitaire. Sachant tout cela, il faut que chacun puisse se faire sa propre opinion et ait accès à une information éclairée !"

L’intelligence artificielle s’invite aussi dans le monde des jeux vidéo comme Starcraft. Des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle baptisée Alphastar qui a réussi cette année à battre deux des meilleurs joueurs du monde : en quatorze jours de pratique, elle a appris ce qu’un humain aurait intégré en jouant durant 200 ans.

L’intelligence artificielle peut compter sur des outils de plus en plus puissants pour se développer : tout récemment, l’entreprise française Atos a mis au point un supercalculateur qui réaliser 9,4 millions de milliards d’opérations par seconde.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK