Charleroi : Industeel bientôt à vendre

Le groupe ArcelorMittal envisagerait de vendre sa filiale Industeel qui emploie 2300 personnes dont un millier à Charleroi
Le groupe ArcelorMittal envisagerait de vendre sa filiale Industeel qui emploie 2300 personnes dont un millier à Charleroi - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le groupe ArcelorMittal envisagerait de vendre sa filiale Industeel qui emploie 2300 personnes dont un millier à Charleroi. L’entreprise sidérurgique est spécialisée dans la fabrication de tôles d’acier à haute valeur ajoutée.

L’information devrait être officiellement confirmée lors d’un conseil l’entreprise prévu ce vendredi matin à 11 heures. Une banque d’affaires aurait été mandatée pour sonder le marché et trouver des partenaires financiers.

" ArcelorMittal a besoin de cash ", explique le délégué FGTB Alain Pelgrims. " Ils ont déjà vendu une entreprise aux Etats-Unis mais en restant actionnaire. Le groupe pourrait éventuellement faire la même chose avec Industeel et ne se désinvestirait donc pas complètement ! "

Les syndicats craignent des licenciements si ce rachat devait se concrétiser. Leur inquiétude est aussi accentuée par le fait que cette vente se ferait dans un contexte difficile : La crise du Covid impacte de nombreux clients de l’entreprise sidérurgique notamment ceux du secteur automobile et de l’énergie. Les commandes seraient d’ailleurs fortement en baisse et les perspectives pour 2021 ne sont pas bonnes.

Avant la crise sanitaire, Industeel Belgium pouvait toutefois se targuer d’être en bonne santé financière. L’année dernière, le chiffre d’affaires avoisinait les 520 millions d’euros pour un résultat net de 3,3 millions d'euros. Des investissements majeurs ont par ailleurs été réalisés sur le site de Marchienne-au-Pont afin notamment de moderniser la coulée continue.

Journal télévisé 26/04/2017

Dans ce reportage réalisé en 2017, Industeel affichait sa bonne santé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK