Charleroi : des milliers de litres pour arroser les plantes du centre-ville

A Charleroi, les plantes annuelles sont en partie remplacées par des vivaces moins gourmandes en eau.
3 images
A Charleroi, les plantes annuelles sont en partie remplacées par des vivaces moins gourmandes en eau. - © rtbf-Grégory Fobe

Les températures continuent de grimper et les plantes à souffrir. Dans le centre de Charleroi, les équipes du département " Nature en Ville " se relayent pour éviter que les plantations ne dépérissent. Il faut notamment prendre soin des 28 platanes récemment plantés au boulevard Mayence : " Pour que l’arbre s’enracine correctement il faut prévoir 150 litres tous les deux jours explique Michael. En gros ça nous prend environ deux heures. "

Cet agent travaille de 6 heures du matin à 14h30. Son horaire a été adapté depuis le lancement du plan canicule.

En cette période de forte chaleur, il faut prendre soin des arbres les plus fragiles mais aussi des très nombreuses plantes. Ces dernières sont désormais en partie choisies en fonction de l’arrosage qu’elles nécessitent : les vivaces sont privilégiées par rapport aux annuelles très gourmandes en eau.

Pour Dany Lebrun le responsable des plantations pour le centre-ville de Charleroi, ce changement de cap opéré il y a un an est payant : " Pour les vivaces, l’arrosage est très important la première année voire la deuxième mais ensuite elles nécessitent beaucoup moins d’entretien et d’eau."

La ville n’achète pas une fleur : toutes ces plantes sont cultivées dans les serres de Ransart ou la température peut parfois dépasser les 50 degrés en cette période de canicule. Les milliers de plants qui y sont cultivés sont en bonne partie arrosés avec de l’eau de pluie récoltée dans douze énormes citernes de 144 mètres cubes enterrées sous les serres.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK