Charleroi : acquittés après la mort d'un apprenti écrasé par une armoire électrique

Illustration
Illustration - © Belga - Virginie Lefour

Le tribunal correctionnel de Charleroi a acquitté mercredi une société et deux de ses responsables dans un dossier vieux de près de dix ans. Un apprenti âgé de 18 ans avait été écrasé par une armoire électrique qu'il déplaçait avec d'autres dans l'entreprise où il travaillait.

Samuel Esposito était apprenti dans l'entreprise FGLE de Montignies-sur-Sambre quand l'accident s'était produit. Deux ouvriers de l'entreprise et deux apprentis, dont la future victime, déplaçaient ce coffret électrique de 479 kilos quand celui-ci s'était brusquement renversé en  écrasant l'apprenti. La victime avait succombé peu après.

Le dossier a connu un long parcours, au tribunal du Travail puis devant le tribunal civil avant d'aboutir en correctionnelle. Là, le parquet avait requis l'acquittement de la société et de ses deux responsables.

Dans son jugement, le tribunal correctionnel note que le conseiller en prévention, poursuivi, était à l'étranger au moment de l'accident, et que le gérant avait demandé à deux ouvriers qualifiés de se livrer à ce travail. Selon le gérant, c'étaient eux qui avaient demandé l'aide des deux apprentis.
Le tribunal a donc estimé qu'il n'y avait pas de faute dans le chef des deux responsables pas plus que dans celui de l'entreprise. Il a donc prononcé leur acquittement.
 
Belga, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK