Charleroi : acquitté pour violences sur son épouse et ses trois enfants

Illustration
Illustration - © Belga - Virginie Lefour

Le tribunal correctionnel de Charleroi a prononcé l'acquittement d'Adel E., un homme poursuivi pour des coups sur ses trois enfants et sur son épouse. Le tribunal a estimé que le climat familial était trop tendu et que les enfants avaient pu être imprégnés du discours négatif de leur mère qui n'a fourni aucune preuve des violences.

Poursuivi pour avoir battu sa femme et ses trois enfants entre 2000 et 2008, Adel E. a toujours nié les faits. Selon Me Ureel, conseil des victimes, il ne faisait pourtant aucun doute que le prévenu était extrêmement violent avec son entourage. L'aînée des enfants a ainsi accusé son père de lui avoir plongé la main dans une casserole d'eau bouillante. Les jumeaux, âgés de 10 ans, affirmaient avoir reçu des coups, l'un ayant été projeté dans l'escalier, l'autre secoué violemment devant un témoin, au centre de rencontre.

A l'audience, le substitut Dujardin avait requis une sanction exemplaire pour cet homme qui "n'a cessé de mentir et qui a tenté d'échapper à la procédure en utilisant des alias". Le parquet avait décrit les nombreuses scènes de coups sur l'épouse, qui disait avoir été étranglée dans son sommeil, voire empoisonnée.

Elle aurait aussi subi des humiliations, Adel E. lui reprochant "d'être une chrétienne et de ne pas porter le voile".

Me Canini, le conseil du prévenu, avait sollicité l'acquittement affirmant que les enfants avaient été instrumentalisés par l'épouse. Le tribunal a effectivement relevé ce climat familial particulier, ainsi que l'absence de plaintes antérieures ou de pièces médicales. Les enfants auraient ainsi été imprégnés du discours négatif de leur maman et fait des déclarations sur des scènes qu'ils n'ont pas vécues personnellement. Adel E. a donc été acquitté.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK