Chaîne humaine, marche verte : Bruxelles et Liège se mobilisent pour le climat ce dimanche

À l’occasion de la journée mondiale pour le climat, Climate Express et la Coalition Climat organisent ce dimanche, à Bruxelles une chaîne humaine autour du Parlement fédéral et du Palais royal. En parallèle, à Liège, une nouvelle marche pour le climat prend son départ de la gare des Guillemins.

Ces actions ont lieu un peu plus d’un an après le début des premières actions climatiques en Belgique. Une mobilisation en marge de la COP25, le sommet pour le climat, se déroule en ce moment à Madrid, du 2 au 13 novembre.

2400 participants pour une chaîne humaine à Bruxelles

Depuis 13 heures, les manifestants pour le climat se réunissent au Carrefour de l’Europe à la gare de Bruxelles-Central. Ils se répartissent à douze endroits sur les trois kilomètres du parcours. L’objectif est de former une chaîne humaine pour quelques minutes. Selon la police de Bruxelles, 2400 personnes sont présentes dans la capitale pour composer cette chaîne.

"On est en plein milieu d'un sommet climat, la COP25. La Belgique n’a toujours pas les ambitions suffisantes pour respecter l’accord de Paris et donc on est là pour deux raisons : on veut montrer notre force, montrer qu’on est toujours là un an après la marche qui avait mis 100.000 personnes dans les rues de Bruxelles. La seconde est que l’on veut pousser pour que les politiques prennent des décisions. On a besoin aujourd’hui d’avoir un gouvernement fédéral à la hauteur de l’ambition climatique, qui prend la parole, qui dit clairement que l’on rejoint les pays ambitieux pour le climat", explique Nicolas Van Nuffel, le coordinateur de la coalition "climat".


►►► À lire aussi : Ils courent d'Ostende à Bruxelles avec de l'eau de mer pour le climat


De nombreuses organisations ont confirmé leur présence à l’action climatique. Elles affichent des messages sur le climat à chacun des douze endroits.

D’un côté, Greenpeace Belgique donne par exemple vie à un tableau de Breughel sur la rue Royale. La place Royale et le Coudenberg, quant à eux, sont occupés par des producteurs et des tracteurs. Rise4Climate et EUStaff4Climate dansent la salsa sur la rue de la Loi. L’asbl Toestand organise une "rave climatique" sur la place Surlet-de-Chokier.

Marche pour le climat à Liège

A liège, la mobilisation est moins importante, selon la police, environ 1200 personnes se sont présentées au départ de la gare des Guillemins, lieu devenu le point de ralliement des mobilisations pour le climat, dans la cité ardente.  

Les manifestants venus de toute la Belgique et des Pays-Bas ont pris le départ de la marche qui reliait l'Esplanade des Guillemins à la place de l'Yser. Les revendications des marcheurs étaient précises. "Nous avons quatre revendications que nous voulons présenter au bourgmestre Willy Demeyer: plus d'espaces verts, déclarer l'urgence climatique à Liège, déjouer les plans d'Alibaba et moins de CO2 dans la région liégeoise", explique à l'Agence Belga, Vanessa Lallemand, membre active du collectif "Liège pour le climat." 

"Occupons le terrain Liège", un groupe qui rassemble plusieurs collectifs liégeois, était également présent pour défendre les espaces verts et contrecarrer des projets immobiliers jugés néfastes. "Notre logique est de défendre l'environnement, promouvoir le logement dans de bonnes conditions, de préférence sur des anciennes friches et sur des terrains inoccupés", détaille Jean Peltier, de la plateforme "Ry-ponet" et du collectif "Occupons le terrain." 

La marche s'est déroulée sans incident et s'est terminée dans le calme, précise la police de Liège.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK