Certains projets de la rue de la Loi vont-ils être abandonnés ? Ou des projets déjà construits démolis ?

Le conseil d'Etat vient d'annuler le plan d'aménagement de la rue de la Loi.
Le conseil d'Etat vient d'annuler le plan d'aménagement de la rue de la Loi. - © Google Maps

La question se pose en tout cas suite à une décision du conseil d'Etat. Il vient en effet d'annuler le plan d'aménagement de la rue de la Loi. Un plan défini par la Région bruxelloise en 2013 et qui précise notamment les règles applicables aux bâtiments (comme la taille, le gabarit…).

Mais la Région n'a jamais voulu étudier les incidences environnementales. Ce que lui reprochaient plusieurs associations et comités de quartier. Ils ont maintenant obtenu gain de cause.

"La raison pour laquelle cette incidence environnementale embêtait la Région bruxelloise, c’est pour toute une série d’aspects, notamment celui de la mobilité dans un quartier déjà complètement saturé (voitures, transports en commun…) : comment voulez-vous dès lors justifier une augmentation de densité supplémentaire ? C’est impossible !", déclare Marco Schmitt, de l'Association du Quartier Léopold.

Cet arrêt du conseil d’Etat aura des conséquences. Mais lesquelles ? Assistera-t-on à des démolitions de projets déjà réalisés ? D’autres, qui sont dans le pipeline, seront-ils purement et simplement abandonnés ? "On ne le sait pas ! Nous sommes dans une situation tout à fait inédite, où une réglementation a été supprimée et où une nouvelle est en train de se mettre en place. Nous sommes face à un vide juridique qui va probablement durer (un an ?). Alors, que va-t-il se passer ? Nous devons encore réfléchir…"

Théoriquement, la décision du conseil d'Etat rend illégale la Tour "The One" récemment construite par Aténor. Mais vous l'avez entendu, la Région prépare une nouvelle règlementation, un plan d'aménagement directeur... Affaire à suivre, donc !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK