Centenaire de l'Armistice: à quoi ressemblait Bruxelles en 14-18 ?

Police et Polizei dans les rues de Bruxelles, publiée dans l'Evénement Illustré, mars 1915
Police et Polizei dans les rues de Bruxelles, publiée dans l'Evénement Illustré, mars 1915 - © La Fonderie

Bruxelles est sous occupation allemande. En 1914, elle est déclarée "ville ouverte" par le Bourgmestre Adolpohe Max, dans le but d'éviter des combats et des massacres de la population. Un compromis qui permettra de sauver la ville. Mais qui n'empêchera pas une vie quotidienne difficile pour les bruxellois: entre recherche de nourriture et aide des plus pauvres mal organisée. "Par contre, explique Eric Demarbaix, spécialiste de l'histoire de Bruxelles, on constate aussi une très forte évolution sociale au niveau de la vie des femmes. Comme les hommes sont au front, on va de plus en plus rencontrer ces femmes dans des métiers où elles étaient totalement absentes: usines d'armement, factrices, transports en commun... ca va changer énormément de choses après la guerre". 

Ecoutez ci-dessous l'interview d'Eric Demarbaix sur Bruxelles en 14-18

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK