Cellules souches: Revatis signe un accord avec une firme indienne pour développer sa technologie

Basée dans le parc d'entreprises scientifiques Novalis de Marche, Revatis a signé un partenariat jeudi avec une firme indienne.

Revatis est une spin-off de l'Université de Liège spécialisée dans la médecine régénérative des chevaux. Le but ici est d'étendre ses technologies à la médecine humaine.

Ce partenariat se traduira par la création d'une nouvelle société en Inde, dans laquelle Revatis disposera de 50%.

Cet accord est la suite des contacts établis en novembre dernier lors d'une mission économique en Inde.  

"A l’université, on a développé une technologie très peu invasive pour obtenir des cellules souches : avec seulement quelques milligrammes de muscle, on est capable en quelques semaines de reproduire des quantités importantes de cellules souches", explique Didier Certain, professeur à l'Ulg et administrateur délégué de Revatis.

Les cellules souches étant des cellules pluripotentes, qui sont utilisées largement en thérapie cellulaire, poursuit notre interlocuteur. "Nous avons principalement démarré chez le cheval – puisque c’est mon métier (professeur de chirurgie du cheval) – mais très vite, on s’est rendu compte qu’on pouvait appliquer la technologie à d’autres espèces animales, en ce compris l’homme ! Et cette capacité-là qui a été remarquée par des partenaires, qui souhaitaient disposer de la technologie pour développer des process pour la médecine humaine, et la thérapie cellulaire en médecine humaine."

La méthode sera d'abord testée en Inde et devrait arriver en Belgique l'an prochain.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK