Cédric Visart de Bocarmé rejoint le cabinet Milquet

Cédric Visart de Bocarmé.
Cédric Visart de Bocarmé. - © RTBF

C’est ce lundi que Cédric Visart de Bocarmé quitte ses fonctions de procureur-général de Liège. Il va rejoindre, comme prévu, la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet. Il sera son chef de cabinet.

Au cours de ses sept années de mandat, Cédric Visart de Bocarmé aura connu des dossiers délicats, fortement chargés d'émotion populaire comme la disparition et le meurtre des petites Nathalie et Stacy, l'explosion de la rue Léopold et, plus récemment, la tuerie de la Place Saint-Lambert.

''Nous sommes magistrats mais nous sommes aussi citoyens, déclare Cédric Visart de Bocarmé. Des faits d’une telle violence sont – heureusement – exceptionnellement rares mais restent interpellants. Notre métier, c’est quelque part de protéger la société en condamnant des gens qui ont commis des infractions ; en tous cas, en exerçant des poursuites (…) On vit ce genre de situation comme un échec du système répressif puisque de tels faits ont été rendus possibles.''

Le procureur-général, c'est celui qui élabore la politique criminelle et veille à sa mise en œuvre au niveau des parquets. A Liège, ses priorités se sont porté sur la lutte contre la traite des êtres humains, les marchands de sommeil, les illégaux, les jeux de hasard, les sectes mais aussi la maltraitance d'enfants et la pédophilie.

Il a également bataillé pour résorber l'arriéré judiciaire. On l'attendait peut-être davantage au ministère de la Justice mais c'est auprès de la ministre de l'Intérieur qu'il va désormais poursuivre sa carrière professionnelle.

Trois personnes sont candidates à la succession de Cédric Visart de Bocarmé au poste de procureur-général de Liège : Paul Catrice, issu de la section financière ; Serge Lypsic, procureur du Roi à Arlon ; Christian De Valkeneer, procureur du Roi de Charleroi.

 

Patricia Scheffers

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK