Cécile au pays des fils bleus: l'art de recycler

Les créatures de fil bleu de Cécile Bertrand
7 images
Les créatures de fil bleu de Cécile Bertrand - © Tous droits réservés

Des bouts de fils bleus, tordus, fondus ou tricotés. Là, d'étranges créatures aux formes incongrues. Ici, des chapeaux farfelus et d'imposants pendentifs. De drôles de créations tout droit sorties de l'imagination de Cécile Bertrand. Connue pour ses dessins de presse, l'artiste liégeoise se passionne aujourd'hui pour cette corde bleue, qui, d'ordinaire, entoure les ballots de paille.

Une tâche bleue dans la neige laponne

Un curieux attrait né il y a quelques années lors d'un voyage dans les paysages enneigés de Laponie. "Tout était blanc, du ciel à la neige. La seule couleur qu'il y avait, c'était petit fil bleu accroché dans un petit arbre rabougri. Et comme j'adore la photo, mon regard est toujours à l’affût. J'ai donc pris ce fil bleu en photo. Et puis je me suis rendue compte qu’on en voyait partout ! Voilà comment j'ai donc commencé à m'intéresser à ce fil bleu."

Recyclage et création

De la ficelle agricole à l'objet artistique, il y avait un pas un peu improbable que Cécile Bertrand a pourtant facilement sauté. Adepte du tricot, c'est tout naturellement qu'elle commence à tisser et crocheter la corde, souvent récupérée dans les champs. "Et puis un jour, je me suis dit, 'Et si je le faisais fondre, qu’est-ce que ça va donner?' J'ai alors fais beaucoup d’essais et j'ai eu envie de faire des êtres humains." Des petits couples tressés en fil bleu, cuits dans un four à 250°C et puis directement plongés dans l'eau froide, qu'elle accroche ensuite au bout d'un fil de nylon, formant ainsi ces créatures un peu improbables mais non dénuées de poésie.

Car c'est bien là l'un des buts de l'artiste : redonner à ce fil une certaine poésie. Cécile Bertrand réalise pour ce faire plusieurs installations éphémères: lors de ses voyages, elle place des ouvrages tricotés en fil bleu dans différents paysages et les photographie (voir photos de l'article).

Acte politique et écologique

Quand on demande à Cécile Bertrand quel est le lien entre son métier de cartooniste et ses créations de ficelle, elle répond volontiers que tous deux sont des actes politiques. Des dessins de presse engagés, elle passe ici à une démarche de recyclage bien réfléchie. Depuis plusieurs années, cette artiste se penche sur la trace que l'être humain laisse derrière lui. Et le fil bleu en fait partie: autrefois en fibres naturelles, il est aujourd'hui en synthétique et non-recyclable. On le retrouve donc très souvent abandonné dans les chemins. Cécile Bertrand a, elle, décidé de les récupérer, les laver pour ensuite les transformer.

Dernières trouvailles en date: des bijoux qu'elle crée pour elle ou offre à des amies. Et elle n'est pas prête de s'arrêter là : "Quand on fait un acte artistique, on ne sait pas par où on va. Et c'est bien ça qui est magique, c'est qu'on a toujours des surprises. Et je pense que le fil bleu n'a pas fini de me surprendre..."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK