CCIB : l'islamophobie a baissé de 18% en 2017, les femmes restent les plus touchées

Le Collectif contre l'islamophobie en Belgique (CCIB) présente ce vendredi son rapport annuel, à Bruxelles. Principal enseignement : en 2017, le nombre d'actes islamophobes recensés par le CCIB et Unia a baissé de 18% par rapport à 2016. Cela posé, l'islamophobie "reste quand même très élevée" par rapport aux années précédentes.

De 95 actes islamophobes recensés en Belgique en 2011, on est passé à 139 en 2013, 201 en 2015 et 202 en 2017 : "c'est au moins un acte islamophobe tous les deux jours", pointe le rapport qui montre bien que la problématique est en hausse sur le long terme. A noter que le pic observé en 2016 (261 actes recensés) est attribué au contexte des attentats qui ont touché Bruxelles le 22 mars.

Dans 4 cas sur 10, ces actes ont lieu à Bruxelles. La Wallonie (16%) et la Flandre (10%) sont relativement moins concernées. A noter que dans 3 cas sur 10, ces discriminations prennent place dans le monde virtuel (médias, réseaux sociaux et Internet).

3 fois sur 4, la victime est une femme

19 janvier 2017, à la sortie d'une école de Ganshoren : une mère rapporte une agression. "Un parent d'élève m'a traité de bougnoule, de taliban et puis m'a bousculé. Il m'a donné un coup de pied violent, m'a craché dessus ". Autre exemple d'une dame âgée qui dit avoir été insultée dans le métro bruxellois. " J’en ai marre de vous avec votre foulard. Je vais t’exploser ton cerveau ".

A travers ces cas rapportés par le CCIB, un constat : "3 victimes sur 4 sont des femmes, ce qui permet de souligner la dimension genrée de l'islamophobie".

Pour lutter contre ce phénomène, le CCIB a poursuivi en 2017 un projet lancé l'année précédente. #OpenSchool4Women a pu soutenir plusieurs étudiantes majeures privées d’accès à l’éducation dans l’enseignement supérieur, au travers d'un fonds de soutien et d’assistance juridique.

Une campagne de sensibilisation

Comme chaque année, la présentation de ce rapport lance deux semaines d'actions organisées par le CCIB à Bruxelles. Cinq évènements sont prévus dans "des endroits symboliques et avec des partenaires réputés du monde antiraciste".

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK