Caterpillar: les syndicats se montrent prudents après la proposition des cadres

Caterpillar: les syndicats se montrent prudents après la proposition des cadres
Caterpillar: les syndicats se montrent prudents après la proposition des cadres - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Les syndicats de l'entreprise Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi) ont fait preuve de prudence après la présentation mercredi lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire d'une alternative susceptible de préserver près de 400 emplois sur le site. Elaborée par quelques cadres de l'entreprise, la proposition repose sur le maintien d'une activité d'assemblage de chargeuses sur pneus pouvant occuper quelque 400 personnes.

"La proposition des cadres parait crédible mais comme la décision de l'accepter ou de la refuser dépend du groupe, nous sommes assez pessimistes", a affirmé Cathy Verhaeghe, déléguée principale Setca. Selon elle, depuis le début des négociations, le groupe a affiché une volonté ferme de parvenir à la fermeture du site de Gosselies.

Plusieurs assemblées générales du personnel ce jeudi

L'alternative des cadres a, selon les syndicats, le mérite d'explorer une piste qui ne l'avait pas encore été. Réservés sur les chances de voir l'alternative retenue, les syndicats ont exprimé également une méfiance quant à une éventuelle stratégie du groupe. "Le maintien d'une activité sur le site conditionnerait inévitablement les négociations qui vont suivre concernant le plan social", a reconnu Emmanuel Chemello, permanent CSC.

Différentes assemblées générales du personnel sont programmées jeudi sur le site.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir