Casseurs à la manifestation: le témoignage d'un commissaire de police

Fabien Houlmont, policier témoin des débordements hier lors de la manifestaion
Fabien Houlmont, policier témoin des débordements hier lors de la manifestaion - © Isabelle Pesesse

Hier, lors de la grande manifestation nationale à Bruxelles contre les mesures prises par le gouvernement, environ 120 000 personnes ont défilé dans les rues de la capitale. Au moment de la dislocation du cortège, des débordements ont eu lieu. Des petits groupes de deux, trois personnes se sont formés. Elles portaient des cagoules noires et le costume des dockers anversois. Nous avons rencontré un commissaire de police qui travaille à Dinant. Hier, il était dans la foule des manifestants. Il a été témoins des heurts. Le climat était très violent.

"Ce n’étaient en tout cas pas des gens qui partageaient les idéaux de la manifestation, leur comportement était plutôt celui de hooligans ou de gens d’extrême-droite qui font cela", affirme-t-il avec conviction. "Moi j’étais dans les couleurs de mon syndicat et je peux vous dire qu’on n’était vraiment pas les bienvenus à côté de ces gens-là, je pense que c’est quand même un indicateur sur le fait qu’ils n’étaient pas du tout avec nous", précise-t-il encore.

Regardez ci-dessous le témoignage de ce commissaire de police-manifestant:

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK