Cancer du sein: la Schtroumpfette vous encourage au dépistage

Elle ne fait pas son âge, mais elle a tout de même 52 ans. La Schtroumpfette, créée par Peyo en 1966, a été choisie comme ambassadrice d'une campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein. L'ASBL Think Pink estime que ce personnage représente bien le groupe-cible invité à faire un Mammotest tous les deux ans, à savoir les femmes de 50 à 69 ans.

Toutes les femmes qui font leur entrée dans cette catégorie reçoivent automatiquement un courrier les incitant à se faire dépister. Mais elles sont encore trop peu nombreuses à franchir le pas. A Bruxelles, le taux de participation n'atteint pas 12%. En Wallonie, elles sont moins de 8% seulement. On est loin, très loin de l'objectif européen de 75% de taux de participation au Mammotest. Cet examen radiographique des seins, gratuit en Belgique, permet de repérer un cancer du sein avant que les patientes ne puisse remarquer des symptômes.

"En 2015, 10.470 diagnostics ont été établis mais une femme sur trois, âgée entre 50 et 69 ans, ne se fait pas dépister. Plus tôt un cancer est détecté, plus grandes sont les chances de guérison", explique une porte-parole de l'association Think Pink.

Les dessous du Mammotest en vidéo

La Ville de Dinant en collaboration avec différents acteurs de la santé a lancé ce lundi matin cette nouvelle campagne de sensibilisation dans un hôtel de ville paré de drapeaux roses. 136 communes wallonnes et bruxelloises y participent. Pour encourager les femmes à faire le Mammotest, une vidéo explicative a été réalisée par le Centre communautaire de référence pour le dépistage des cancers et le CHU de Dinant. On peut y découvrir le déroulement de cet examen médical. De quoi rassurer les personnes visées par la campagne qui hésiteraient encore.

Indépendamment de ces tests préventifs, l'ASBL Think Pink invite à la vigilance. Si une femme remarque un changement au niveau de ses seins, avant ou entre deux mammographies, elle doit impérativement contacter son médecin traitant.

On notera pour terminer que cette maladie touche également certains hommes, une centaine par an environ.

Vidéo explicative sur le mammotest

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK