Cambron-Casteau: Pairi Daiza ouvrira bientôt pendant l'hiver

Avec 2 des 5000 animaux du parc !
Avec 2 des 5000 animaux du parc ! - © Françoise Gilson

Le parc animalier vient de fermer ses portes. Il n'accueille les visiteurs que sept mois sur douze. C'est dommage, estime Eric Domb. Le directeur de Pairi Daiza envisage sérieusement d'ouvrir pendant l'automne et l'hiver, d'ici deux ou trois ans. Un hôtel est également en projet.

Lorsque nous joignons Eric Domb, le parc vient de fermer. Les lourdes portes en bois ne s'ouvriront plus avant le mois d'avril. "C'est toujours un moment difficile, un peu déprimant pour toute l'équipe!", nous confie le fondateur de Pairi Daiza. Fidèle à lui-même, il a des projets plein la tête. Ceux dont il nous parlera et ceux qu'il gardera secrets, "pour réserver la surprise à nos visiteurs, au printemps prochain".

Les chiffres de fréquentation viennent de tomber. Vous êtes satisfait, Eric Domb ?

Oui, on est tout près du million 400 000 visiteurs. Vu l'été maussade que nous avons connu, je crois qu'on peut être très content de ce résultat. L'an dernier, qui était déjà une année record, nous avions accueilli un million 243 000 visiteurs. Cela nous donne les moyens de poursuivre l'aventure, de continuer ce "rêve éveillé" et de mettre en œuvre de nouveaux projets! C'est le message que j'ai envie de faire passer, au-delà des chiffres de fréquentation, à l'heure où il y a tant d'agressivité dans les discours. Oui, en Wallonie, tout est possible, pour peu que l'on parvienne à réunir des enthousiastes! Même créer un jardin zoologique, qui est quand même le truc le plus ringard,  au départ, avouez! Même ça, ça a marché. Si un projet comme celui-là peut prospérer, tout est vraiment possible dans notre belle région.

Quels sont les projets en gestation?

Il y a deux grands projets que je peux déjà évoquer. Il s'agit d'un nouvel espace pour les léopards d'Afrique et un autre pour les tigres blancs. Une quarantaine d'artisans indonésiens vont travailler sur ce deuxième projet. Ils sont déjà à pied d'oeuvre, depuis ce lundi matin. Bien d'autres travaux vont avoir lieu, il y a beaucoup beaucoup de choses au menu...et donc plus une minute à perdre!

Combien de personnes se trouvent à l'intérieur du parc, hors saison?

Concernant notre personnel, il faut compter (en saison) environ 180 équivalents temps plein. Quand le parc est fermé, on est déjà au minimum 120, pour prodiguer les soins aux animaux, protéger les plantes exotiques, s'occuper des jardins...Une quinzaine d'artisans chinois terminent le temple boudhiste, sans oublier les 41 artisans venus d'Indonésie.

Vous conservez l'envie de faire appel à des artisans du cru, à chaque chantier qui s'ouvre dans le parc...

Tout à fait. Et nous avons constaté que, chaque fois que nous faisions appel à des artisans venus de l'étranger, qui avaient de l'or dans les doigts, cela créait aussi de l'emploi en Belgique. Pourquoi? Parce que, quand vous construisez un bâtiment, il n'y a pas que l'artisanat, mais aussi les fondations, le travail du béton, le chauffage, l'électricité, etc. Ces chantiers peuvent être confiés à des entreprises de la région!

La route permettant de rejoindre le parc sans passer par le village de Cambron-Casteau a pris du retard. Elle sera accessible début 2015, selon la Région Wallonne. Un soulagement?

Ca fait longtemps que nous espérions que cette route soit réalisée. Pas vraiment dans notre intérêt, vu que les visiteurs arrivent quand-même chez nous! Surtout dans l'intérêt des habitants de Cambron-Casteau, qui, il faut bien le reconnaître, étaient incommodés par les allées et venues de nos visiteurs. Cela va redonner au village la sérénité qu'il connaissait avant que les "fous" de Pairi Daiza arrivent, si vous voyez ce que je veux dire!

Dans le village, certains riverains ont entendu parler d'une ouverture toute l'année...Fausse rumeur?

C'est vrai que cela fait des années que l'on s'interroge! Pourquoi fermer après les vacances de Toussaint? C'est sûr qu'à moyen terme nous serons certainement ouverts pendant les w-e de novembre, décembre, les vacances de Noël, de Carnaval. Mais avant cela, nous devons améliorer nos infrastructures. Nous devons terminer ce beau projet qu'est la Terre du Froid, qui comporte beaucoup d'espaces "à couvert". Nous devons proposer aux visiteurs beaucoup plus d'endroits où se réfugier en cas de pluie. Ce qui arrive quand même de temps en temps dans notre pays ...!!!! Pour l'instant, le parc n'est pas prêt. Mais je vous promets que, si le succès de Pairi Daiza est toujours au rendez-vous, d'ici deux à trois ans, nous accueillerons les visiteurs pendant les vacances d'hiver et les week-ends.

Avec un hôtel?

Qui sait? Il y a tellement d'endroits merveilleux que je n'ai pas encore pu greffer à notre parc. Il ne fait jamais "que" 55 hectares...Depuis plusieurs années, je me dis: cela serait sympa d'avoir un hôtel, dans lequel d'autres beautés architecturales pourraient être mises en valeur, dans des chambres décorées à la mode "Pairi Daiza". L'idée serait de permettre aux visiteurs de  voyager même dans leur chambre à coucher. Tôt ou tard, on y arrivera, je pense!

Cet hiver, des naissances à venir?

Il faut toujours être prudent, car la naissance de notre dernière petite girafe s'est déroulée à l'insu de nos soigneurs et des spécialistes! On croit parfois que des animaux ont "juste" pris du poids pendant l'été, puis on a de belles surprises! N'oublions pas qu'un certain nombre de nos animaux vivent dans l'hémisphère Sud, où l'été se déroule pendant notre hiver à nous. Cela peut avoir un impact sur les naissances. Peut-être du côté des manchots? Mais pour l'heure, "Soeur Anne ne voit rien venir à l'horizon".

Charlotte Legrand

 

 

 

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK