C'est un petit jardin…

Illustration.
Illustration. - © Flickr - hardworkinghippy

Qu’il soit d’agrément ou potager, le jardin comble de diverses manières ceux qui le fréquentent, mais quand il est poumon urbain il peut remplir d’autres rôles et devenir instrument éducatif, pôle de réinsertion, lien social et bien d’autres choses encore… Démonstration par l’exemple.

C’était un petit jardin… chantait mélancoliquement Jacques Dutronc en versant une larme sur la disparition de ce qui, au cœur du tissu urbain, est presque devenu un objet de fantasmes, l’accessibilité à un espace vert.  C'est encore possible, la preuve avec trois exemples en Province de Hainaut.

Le bassin Ninie à Ath

Premier exemple de jardin, sur le site de l’ancien bassin de natation d’Ath, surnommé le bassin de Ninie, un potager accessible à tous mais dont la plupart des parcelles sont entretenues par des adultes et enfants handicapés mentaux.  La possibilité d’un apprentissage en extérieur enrichi par les rencontres opérées sur place.

Le jardin de l’ancien séminaire de Choiseul à Tournai

Il s’étend sur un hectare caché en plein centre-ville.  L’ancien séminaire a été transformé en appartements pour seniors mais ce sont des bénéficiaires du CPAS qui, dans le cadre d’un chantier de réinsertion socio-professionnelle, s’occupent de l’entretien du jardin.  Dans ce cadre exceptionnel de jardins à la française donc, quinze stagiaires se forment aux techniques de l’horticulture.

Un potager collectif à Mons

A deux pas de la Place Nervienne, le collectif Recycling et les Amis de la terre ont revalorisé une parcelle à l’abandon.  La philosophie du projet est ici un investissement personnel pour la collectivité :   pas de parcelles individuelles, tout le monde travaille pour tout le monde et uniquement à l’aide de matériaux de récupération.  Quant au public, il se compose aussi bien de locataires qui assument mal le confinement que de militants alternatifs partisans de la consommation de la production locale.

Les escarpins de Stéphanie Vandreck sont allés fouler ces trois terrains pour y croiser les bottes et les sabots de ces jardiniers particuliers.  Ath, Tournai et Mons, ces trois projets vous sont présentés ci-contre.

Vincent Clérin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK