Une balle a percuté le bus 17, à Droixhe, ce lundi. La circulation des bus reprendra normalement mardi

Le terminus de la ligne 17, une zone improbable et quasi déserte
Le terminus de la ligne 17, une zone improbable et quasi déserte - © Tous droits réservés

Le parquet du procureur du roi vient de le confirmer : c’est bien un tir d’arme à feu qui est à l’origine de l’impact sur la vitre arrière d’un bus liégeois. Mais le projectile, selon les premières constatations de l’expert balistique, est arrivé là par ricochet. Ni le chauffeur ni le véhicule n’ont été spécifiquement visés. L’enquête judiciaire suit son cours.

La réunion de concertation entre la direction et les syndicats de la société TEC, qui aurait dû déboucher sur de nouvelles mesures policières de sécurisation et sur une reprise du trafic en milieu d’après-midi, a débouché sur des conclusions qui ont été rejetées par une assemblée générale du personnel. L'arrêt de travail s'est poursuivi, donc, dans un premier temps.

En début de soirée, la société TEC a annoncé que, suite à un accord social, la circulation des bus reprendrait normalement mardi matin. Les lignes 17, 18, 60, 67, 68 et 69 circuleront selon leur itinéraire normal.

Reportage de notre édition du JT 19h30 de ce lundi:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30