BW: les notaires prévoient un marché immobilier stationnaire en 2009

Moins de transactions immobilières (en recul d'environ 9%) et des prix en relative stagnation (en hausse moyenne de 4,4%, soit une hausse nettement moindre que les années précédentes), c'est le constat de la chambre des notaires du Brabant wallon pour l'année 2008.

La crise financière n'a pas épargné le secteur immobilier brabançon: en hausse constante depuis plusieurs années, il a connu un léger tassement ces derniers mois.
Les notaires restent cependant optimistes: différents éléments favorables devraient assurer le soutien du marché immobilier en Brabant wallon.
Ainsi, la province séduit toujours autant. Elle a doublé sa population en l'espace de 30 ans. Chaque année, se sont près de 3 000 nouveaux habitants qui y emménagent, car elle ne manque pas d'attraits, comme le relève Jean-Paul Mignon, secrétaire de la chambre des notaires: "très attractive, poumon vert de Bruxelles, la province offre une qualité de vie indéniable. En plus, tous les pôles attractifs et économiques qui y sont concentrés, ainsi que les universités et les chefs d'entreprises, rassemblés autour de ces universités, font que l'on parle du Brabant wallon comme de la Wallifornie."
L'activité immobilière a pourtant fonctionné au ralenti ces derniers mois.

En 2009, parmi les éléments à prendre en considération, il y a la maîtrise de l'inflation et le soutien au pouvoir d'achat, ainsi que la baisse des taux d'intérêts: "ces trois facteurs-là devraient contribuer en tous cas à maintenir les prix, probablement pas à les augmenter, ça je n'y crois pas, mais bien à les maintenir. Par contre, l'activité immobilière va continuer à baisser de 10 à 15%, précisément parce que nous avons la disparition d'une catégorie d'acquéreurs potentiels: tous ceux qui empruntaient à 120% et à qui les portes seront dorénavant malheureusement fermées dans les banques."

A quelques jours du salon Batibouw, fin février, qui devrait soutenir le secteur, les notaires brabançons tiennent à relativiser le ralentissement actuel: "les vendeurs ont eu la vie belle pendant les huit dernières années. En Brabant wallon, les prix ont augmenté de 120%."

(M.P. et Sébastien Remacle)

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK