9000 passeports en deux mois à Bruxelles: longues files d'attente aux guichets

Ce jeudi, au centre administratif du boulevard Anspach, la file à l'accueil s'allongeait jusqu'au ascenseurs.
Ce jeudi, au centre administratif du boulevard Anspach, la file à l'accueil s'allongeait jusqu'au ascenseurs. - © C.Biourge - RTBF

Vous partez au mois de juillet et vous avez besoin d'un passeport ?

Si vous habitez la commune de Bruxelles-Ville, il vous faudra faire preuve de patience. Actuellement, il y a tellement de demandes, qu'il faut parfois faire la file pendant plus d'1h30. 

C'est le cas surtout si vous allez au centre administratif, boulevard Anspach. Et si vous voulez un rendez-vous, il vous faut déjà attendre fin juin.

Le problème est le même chaque année à la même période. Il y a une explication...

18.000 passeports par an dont 9.000 entre mai et juin

Bruxelles-Ville est la plus grosse commune de Bruxelles avec 177.000 habitants. Elle délivre, chaque année, 18.000 passeports dont la moitié pendant les mois de mai et juin. Autrement dit, 9.000 passeports concentrés sur deux mois.

Les gens s'y prennent à la dernière minute, mais ce n'est pas le seul problème comme le reconnaît Marie-Odile Lognard, directrice générale de l'administration : "C'est vrai, on est limité par des contraintes techniques également. Le nombre d'habitants augmente chaque année. Et donc effectivement, on a une demande qui est de plus en plus forte. A laquelle, on essaie de faire face, mais en étant vraiment intransigeant sur la sécurité."

Problème de personnel et d'espace

Mais pourquoi ne pas mettre plus de personnel pendant cette période ?

Parce qu'avec les attentats, les mesures de sécurité pour les passeports ont été renforcées. Le personnel a été spécialement formé pour cela : "C'est une procédure complexe qui demande des compétences spécifiques, une formation spécifique. Et donc, engager du personnel supplémentaire pour faire face à ce rush qui dure seulement quelques semaines par an, ne nous paraît pas opportun", explique Marie-Odile Lognard.

Hormis la formation, il y a aussi clairement un problème d'espace dans ces bureaux du boulevard Anspach. Le personnel y est à l'étroit. De nouveaux bureaux sont prévus, mais pour 2021...

En attendant, un petit conseil : passer plutôt par les antennes décentralisées : Laeken, Haren, Neder-over-Heembeek, quartier Louise et quartier Nord-est. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK