Bruxelles veut son musée d'Art moderne le long du canal

La zone du canal, lieu d'implantation d'un futur musée d'art moderne
La zone du canal, lieu d'implantation d'un futur musée d'art moderne - © Belga/OLIVIER VIN

A peine le nouveau ministre-président de la Région bruxelloise a-t-il accédé à ses fonctions, que de nouveaux projets sont divulgués par les autorités régionales. La réunion gouvernementale à Ostende, samedi, a permis de lister une série de priorités. Parmi celles-ci, l'implantation d'un nouveau musée d'art moderne dans la capitale.

Et c'est dans un secteur bien déterminé que le gouvernement bruxellois compte faire émerger ce nouveau lieu de la culture: au nord de la ville, le long du canal. "Une voie d'eau, c'est agréable pour un lieu pareil", commente Rudi Vervoort. Plus sérieusement, le ministre-président affirme la volonté de son exécutif de "recoudre cette zone au reste de la ville". Mais pour citer précisément des lieux d'implantation, "c'est un peu prématuré", estime-t-il, même si deux lieux semblent tenir la corde pour le moment.

Le ministre-président précise qu'il ne s'agira pas spécialement d'une nouvelle construction; l'acquisition et la rénovation de bâtiments existants pourraient être la solution.

Le principe posé, il reste beaucoup pour atteindre la réalisation. "Aujourd'hui, la Région n'est pas l’autorité compétente au niveau ultime", avoue-t-il. "Mais ça ne doit pas nous empêcher d'y réfléchir". Car il n'y rien de fait au niveau officiel. La Région veut, dit-il, "démarrer cette idée".

Des partenaires nécessaires

Car des partenaires, il en faudra. Pour les collections, mais aussi le financement.  Rudi Vervoort ne le nie pas. "On va commencer par les partenaires privés potentiels". Des collections importantes se trouvent à Bruxelles, affirme-t-il. Puis viendront les contacts avec les acteurs institutionnels: "un appel sera fait au fédéral, bien sûr". Et puis, conclut-il, il y a les communautés.

Pour sa part, Michel Draguet, directeur des Musées Royaux des Beaux-Arts, interrogé par Le Soir, ne ferme pas la porte. Il juge que la décision du gouvernement bruxellois va dans le sens des demandes du secteur, et estime que la localisation le long du canal est logique par rapport à la politique de la ville.

La ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles Fadila Laanan se réjouit de cette nouvelle : "J’ai toujours défendu ce projet, je souhaitais qu’un nouveau lieu mette en valeur les œuvres et les artistes, en particulier ceux de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ce nouveau bâtiment attirera non seulement les touristes du monde entier mais permettra aussi aux Bruxellois de (re)découvrir leur patrimoine".

 

W. Fayoumi

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK