Bruxelles veut améliorer la gestion de ses parcs à conteneurs

Dorénavant, chaque parc à conteneurs sera accessible à l’ensemble de la population bruxelloise.
Dorénavant, chaque parc à conteneurs sera accessible à l’ensemble de la population bruxelloise. - © Belga

Après cinq mois de négociation sous la houlette du secrétaire d'Etat en charge de la Propreté, Rachid Madrane, l'agence Bruxelles Propreté et les syndicats sont enfin arrivés à un accord. Un accord que le gouvernement devra concrétiser en texte légal. Parmi les nouveautés : quelque chose qui devrait aider à enrayer le phénomène des dépôts clandestins. L'année prochaine, les Bruxellois devraient avoir accès beaucoup plus facilement aux parcs à conteneurs.

Actuellement, il n'existe que deux déchetteries régionales : celle de la rue du Rupel (au nord) et du Bempt (au sud). Une dizaine de communes avaient chacune la sienne, réservée à ses propres habitants. Rachid Madrane veut changer cette situation : "Ce qui était auparavant un parc à conteneurs communal (accessible uniquement aux habitants de la commune), deviendra un parc à conteneurs régional, accessible à l’ensemble de la population bruxelloise. Nous sommes l’une des régions d’Europe où l’on a pris le plus de retard en la matière. Actuellement, à Bruxelles, il y a une déchetterie pour 124 000 habitants. C’est largement insuffisant."

Les syndicats, eux, sont satisfaits du protocole d'accord, surtout au nouveau du statut des ouvriers et de l'emploi en général. "Non seulement le statut de change pas mais on maintient le volume d’emploi, déclare Muriel Di Martinelli (CGSP). C’est une main d’œuvre peu qualifiée (et on connaît les difficultés que l’on rencontre à Bruxelles pour mettre au travail ce type de personnes). On peut développer encore, avec notamment  la gestion des parcs à conteneurs… On est très content de pouvoir engager du personnel supplémentaire bientôt. Le secrétaire d’Etat s’est engagé à négocier du personnel supplémentaire pour la Région."

La balle est maintenant dans le camp du Parlement bruxellois qui doit voter et faire appliquer cette proposition.

Betty Cleeren

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK