Bruxelles: Uplace fait appel contre la décision du Brabant flamand

Le centre commercial devait s’installer à deux pas du viaduc de Vilvorde
Le centre commercial devait s’installer à deux pas du viaduc de Vilvorde - © Belga Picture

Le projet pharaonique Uplace, à deux pas du viaduc de Vilvorde, en périphérie bruxelloise, a du plomb dans l’aile. La province du Brabant flamand a refusé d’octroyer le permis d'environnement aux auteurs du projet. Raison invoquée: les problèmes de mobilité ne sont pas suffisamment pris en compte. Uplace a décidé de faire appel contre cette décision.

Face à la décision du Brabant flamand, le promoteur a une possibilité: revoir sa copie pour mieux desservir le site, mais c'est une alternative difficile tant les remarques sont nombreuses. Uplace introduira donc un recours auprès de la ministre flamande de l'Environnement.

La motivation première du projet Uplace est d’en faire le plus grand centre commercial du Benelux, avec des magasins, de l’horeca, des salles de cinéma et de fitness, etc. Les auteurs espèrent ainsi attirer quelque huit millions de visiteurs par an. Le problème est que le site est peu desservi par les transports en commun et le ring, juste à côté, est déjà saturé.

Un refus qui en arrange plus d’un

Ce refus ravit bien entendu les détracteurs du projet Uplace, dont Inter-Environnement Bruxelles. "C’est une décision logique, précise ainsi Mathieu Sonck. Les études commandées par la région flamande (dans le cadre de son plan d’aménagement du sol autour de Bruxelles) annonçaient qu’il y avait un très gros problème de mobilité, et que l’élargissement du ring ne le résoudrait pas. Finalement, ce refus me semble être une décision logique qui confirme les études."

D'autres opposants au projet se frottent également les mains. Ainsi, l’Union des Classes Moyennes (UCM), tant l’aile francophone que néerlandophone, voit dans Uplace une concurrence intenable pour les petits commerces. Les communes proches de Louvain et Vilvorde, elles, ont peur de l'afflux de voitures qu’engendrerait la création d’un tel centre. La Région bruxelloise, de son côté, voit d'un mauvais œil ce concurrent à son propre projet de centre commercial au bord du canal.

Quelle que soit l'issue de l'appel, le projet Uplace sera retardé. Seule certitude à l’heure actuelle: le chantier ne débutera pas, comme annoncé, à la fin de l'année.

Myriam Baele - Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK